Pilote brûlé vif par Daech : la Jordanie répond en exécutant deux jihadistes

le
4
Pilote brûlé vif par Daech : la Jordanie répond en exécutant deux jihadistes
Pilote brûlé vif par Daech : la Jordanie répond en exécutant deux jihadistes

La réplique n'a pas tardé. Au lendemain de la diffusion d'une vidéo montrant l'exécution d'un pilote jordanien capturé en décembre 2014 par Daech, le groupe de l'Etat islamique (EI), la Jordanie a exécuté deux prisonniers ce mercredi.

Il s'agit de deux djihadistes condamnés à mort, dont une Irakienne réclamée par l'EI : Sajida al-Rishawi, condamnée à mort pour sa participation à des attentats meurtriers, en 2005, à Amman, la capitale de la Jordanie. La seconde exécution concerne un autre Irakien, Ziad Karbouli, responsable d'Al-Qaïda. Ils ont été pendus à 4 heures locales (3 heures en France), selon le porte-parole du gouvernement, Mohammad Momani.

Agée de 44 ans, Sajida al-Rishawi était détenue dans une prison jordanienne depuis sa condamnation à mort en septembre 2006. L'EI avait dit ces derniers jours qu'il laisserait la vie sauve au soldat jordanien Maaz al-Kassasbeh si Amman relâchait l'Irakienne. Mais les autorités jordaniennes réclamaient d'abord des preuves de vie de leur pilote de 26 ans, dont l'avion s'était crashé en Syrie alors qu'il participait aux frappes de la coalition internationale contre Daech.

VIDEO. Pilote exécuté : colère et tristesse en Jordanie.

Quelques heures après avoir condamné la «barbarie» des jihadistes, Barack Obama, dont le pays mène une coalition internationale en guerre contre l'EI en Syrie et en Irak, a reçu le roi Abdallah-II de Jordanie à la Maison Blanche. «Cette organisation (de l'EI) semble ne s'intéresser qu'à la mort et à la destruction», a déclaré le président américain, appelant à redoubler de «détermination» pour lutter contre les djihadistes. «Le président et le roi Abdallah ont réaffirmé que l'abominable meurtre de ce courageux Jordanien ne servira qu'à renforcer la détermination de la communauté internationale à détruire l'EI», a ajouté un porte-parole officiel américain, à l'issue de cette entrevue.

Lors d'une rencontre avec le roi de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lechypre le mercredi 4 fév 2015 à 12:08

    voila une réponse...chez nous ca se limite a bougies et marche silencieuse...un peu de fermeté bon sang !

  • charleco le mercredi 4 fév 2015 à 09:16

    Comme pour les cafards, une seule solution : le lance-flamme.

  • M4484897 le mercredi 4 fév 2015 à 08:43

    Il faut idem chez nous

  • M4484897 le mercredi 4 fév 2015 à 08:42

    C'était la seule réponse "raisonnable" a leur faire