Pierrots de la nuit : la brigade artistique antibruit

le
0
Entre 23 heures et 3 heures du matin, la Mairie de Paris envoie désormais des Pierrots de la nuit sillonner les lieux festifs de la capitale.

Samedi soir, un peu après 23 heures. Deux drôles de personnages, en combinaison blanche, coiffés d'une passoire jaune, de cache-oreilles et d'une touffe de cheveux immaculés, s'avancent dans la très animée rue Amelot (XIe). L'apparition de ces deux «clowns» nocturnes ne passe pas inaperçue sur les trottoirs bondés de jeunes gens, qui profitent de la douceur de l'air pour boire et surtout fumer à l'extérieur des bars. Sous le costume se cachent Mona et Mathilde, deux artistes recrutées par les Pierrots de la nuit, sorte de brigade poétique antibruit. Leur mission, interpeller les noceurs à l'aide de minispectacles de rue et les inciter à baisser d'un ton. «L'initiative est inspirée des expériences menées dans les quartiers festifs de Barcelone et de Tarragone. Cela fait cinq mois qu'on teste l'idée dans les quartiers plus festifs de la capitale», explique Ioanna Thomas, productrice de spectacle, qui recrute et gère le planning des Pierrots de la nuit. «Les duos

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant