Pierre Womé : "Solari est le mec le plus fort avec qui j'ai joué"

le
0
Pierre Womé : "Solari est le mec le plus fort avec qui j'ai joué"
Pierre Womé : "Solari est le mec le plus fort avec qui j'ai joué"

Il y a dix ans, Pierre Womé loupait un penalty crucial contre l'Égypte, privant ainsi le Cameroun du Mondial 2006. Aujourd'hui, et après une carrière pro très bien remplie, il a décidé de poursuivre l'aventure chez les amateurs de l'US Roye-Noyon.

Comment atterris-tu dans cette petite ville de Picardie ? C'est mon ami Claude Ndjeng et entraîneur des U18 qui m'a contacté, c'est un mec qui a joué pas mal d'années à Roye. Il a voulu me donner un petit coup de main. Ça s'est concrétisé facilement hein, les négociations ont été très rapides, je n'ai plus d'agent maintenant (rires).
Mais tu t'es installé ici ? Bien sûr, j'ai trouvé une petite maison, j'aime que les choses soient bien faites. C'est vrai que la ville n'est pas grande, mais tu es à 45 minutes d'Amiens, un peu plus d'une heure de Paris, y a de quoi m'occuper. J'étais déjà à Chambly en National l'an passé, je connais la région.
Qu'est-ce qui te motive encore à jouer en CFA, loin de chez toi, à 36 ans, après avoir connu le très haut niveau ? La passion ! J'aime le foot tout simplement. Et puis ça permet de découvrir un autre football, moi qui veux rester dans ce milieu en tant qu'entraîneur ou dirigeant, c'est important d'avoir une expérience à ce niveau pour connaître tous les rouages de ce monde.
Physiquement, tu es encore en forme ? Ah oui, même si c'est au coach et ses adjoints de décider, mais je me sens encore parfaitement bien. Par chance, je n'ai jamais eu de grosses blessures, juste quelques déchirures et des rechutes parce qu'on avait voulu me faire reprendre top tôt.
Quelles sont les ambitions de ton nouveau club ? On a un bon mix de jeunes et d'anciens, mais on a très mal commencé avec un nul et cinq défaites, c'est pas du tout ce qu'on espérait. On doit s'y remettre, c'est ce qu'on a fait contre Boulogne-Billancourt. Cette première victoire peut démarrer une série, et le but, c'est de se maintenir.
Tu es le seul ancien ici ? On est 3/4 à avoir la trentaine, il y a Moussa Sidibé qui a pas mal roulé sa bosse dans le foot pro, notamment du côté de Nîmes en Ligue 2.
Ça gueule après le mauvais début de saison ? Oui, parce que le club est plutôt suivi. Le premier match, le nul contre Aubervilliers, j'étais content, il y avait du monde au stade, il faisait beau, ça commençait…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant