Pierre & Vacances s'allie au chinois BCL sur Center Parcs

le
0

PARIS (Reuters) - Pierre & Vacances Center Parcs et le promoteur immobilier chinois Beijing Capital Land (BCL) ont annoncé jeudi un projet de partenariat pour développer des sites touristiques inspirés du concept de Center Parcs en Chine et en France.

Deux premiers sites sont en cours d'étude autour de Pékin et Shanghai afin de profiter de la demande croissante de tourisme de proximité des habitants des grandes mégapoles chinoises, soulignent dans un communiqué les deux groupes, qui ont signé une lettre d'intention.

Ce projet intervient au moment où un autre fleuron du tourisme tricolore, le Club Méditerranée fait l'objet d'une bataille acharnée entre le groupe chinois Fosun et l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi.

"La croissance de la classe moyenne chinoise et la politique initiée par le gouvernement chinois en faveur du développement du tourisme 'intérieur' confortent notre objectif de développer les activités immobilières et touristiques du groupe en Chine", a souligné Gérard Brémond, PDG Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs, dans le communiqué.

L'action du groupe français de loisirs a signé jeudi l'une des plus fortes hausses du CAC Mid & Small, avec un gain de 4,74% à 24,55 euros, dopé par la perspective d'un tel partenariat.

BCL sera le propriétaire et l'aménageur des sites de Pékin et de Shanghai, où il a déjà construit plusieurs programmes immobiliers (logements, équipements, parcs...).

Des résidences senior de type Senioriales feront l'objet d'études complémentaires, tout comme des "Aparthotels" urbains de type Adagio, marque détenue au sein d'une coentreprise à parité entre Pierre & Vacances et Accor.

BCL a déjà investi en France dans le cadre du développement d'EuroSity, une plate-forme située à Châteauroux et destiné à devenir "l'un des principaux catalyseurs des échanges sino-européens."

BCL fait partie du conglomérat de Beijing Capital Group, qui a pour actionnaire principal la municipalité de Pékin et affiche près de 12 milliards d'euros d'actifs.

L'action Pierre & Vacances a perdu 20% depuis le début de l'année, ramenant sa capitalisation à quelque 220 millions d'euros, après un bond de 94% en 2013.

Le groupe de loisirs et d'immobilier a annoncé également jeudi avoir réduit de près de moitié sa perte nette au cours de son exercice 2013-2014, dans un contexte qui reste difficile pour le secteur du tourisme.

(Cyril Altmeyer et Alexandre Bokesenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant