Pierre Salviac : "Moi président de la Fédération de rugby..."

le
0
Attristé par le spectacle de l'équipe de France pendant cette Coupe du monde, le journaliste sportif Pierre Salviac se présente pour la présidence de la Fédération de rugby.
Attristé par le spectacle de l'équipe de France pendant cette Coupe du monde, le journaliste sportif Pierre Salviac se présente pour la présidence de la Fédération de rugby.

Dès le début du mois d'octobre, Pierre Salviac avait annoncé la couleur : le XV de France atteindrait poussivement le quart de finale de la Coupe du monde de rugby. Et s'arrêterait là... La défaite face à l'Irlande et la déculottée infligée par les Néo-Zélandais lui ont spectaculairement et malheureusement donné raison. Philippe Saint-André, les pontes de la Fédération française de rugby - avec à leur tête son président Pierre Camou -, d'anciens glorieux internationaux et quelques ravis de la crèche avaient beau psalmodier que l'équipe préparée par le sélectionneur pouvait faire trembler toutes les nations, les amoureux du ballon ovale ont surtout tremblé de honte.

La défaite est une chose, sa gestion en est un autre. Depuis 15 jours, les responsables entonnent « Paroles, Paroles ». Les idées (un peu) neuves pour réformer la formation des jeunes joueurs, mieux prendre en charge les internationaux, aménager le calendrier des différentes compétitions, tirer les leçons des quatre dernières années ont été remisées au placard. Il est urgent de ne pas faire de bruit et d'attendre 2016 et l'élection du prochain président de la FFR...Les instances du rugby sont apathiques. La fédération poursuit son rêve d'une grande enceinte entièrement dédiée à son sport. Mais construit-on un écrin quand il n'y a aucun diamant à y enfermer ? Et avec quel argent ? Le Stade de France inoccupé plus de 250 soirs par an peut...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant