Pierre Privilège dévoile déjà ses anticipations de dividende pour 2014

le
0

2013 a suivi le rythme de 2012. La SCPI a versé une dividende annuel de 44,88€ soit un TDM de 5,41 %. Malgré la qualité de son patrimoine et le bon score de son taux d'occupation financier, la SCPI ne devrait pas réitérer en 2014 ses performances passées. Ses premiers acomptes s'élèveront à 10,88€ marquant ainsi une baisse de 3,5 % de sa rémunération.

Les années se suivent et se ressemblent. L'année dernière comme en 2012 Pierre Privilège (La Française REM) à distribué au total 44,88€ soit un TDM de 5,41 %. Ces bons résultats ne sont pas une surprise mais la confirmation des anticipations faite dès la fin du 1er trimestre où la société de gestion tablait sur une « distribution envisagée identique à celle de 2012... compte tenu des réserves disponibles ».

A l'appui d'un taux d'occupation financier de 90,9 %, un niveau là encore identique à celui atteint fin 2012, la SCPI a échappé au marasme ambiant grâce à « une relation commerciale et de proximité qu'il faut plus que jamais établir avec ses locataires » explique Marc Bertrand. Pour ce faire, le dirigeant ne se veut pas seulement être un « fournisseur de surfaces ».

Il convient aussi de « fournir des solutions d'implantations », de « créer de la valeur ajoutée en procurant un service permettant de trouver des locaux en adéquation avec l'organisation, l'environnement, l'évolution ou l'image de l'entreprise ». Vaste programme qui passe par une exigence qualitative dans le choix des investissements. Sous cet aspect, l'exercice 2013 a été marqué par plusieurs opérations significatives : Saint-Ouen (le Kappa), Pantin, Montpellier (Le Millénaire) ou des magasins Conforama en province (actualité 10 juillet 2013) sont venus étoffer un patrimoine dont la surface atteint au total 53000m2 en décembre dernier (en hausse de 28%). De son côté, le taux de vacance, talon d’Achille de nombreuses SCPI pour leur rentabilité, s'élève à 6,7 % contre 7,7 % un an auparavant.

Entrainée dans la dynamique de sa collecte et de ses investissements, Pierre Privilège débute 2014 « avec un léger niveau de surinvestissement, sans avoir recours à toutes sa capacité de financement ». Pour cette année encore La Française REM estiment « les prévisions bien orientées ». Sa prudence la conduit toutefois à prévenir déjà les associés que « les prochains acomptes seront fixés à 10.83 euros par part afin d’adapter au mieux le niveau de distribution au résultat distribuable ». Une franchise dont la traduction mathématique revient à une baisse de 3,5 % du dividende.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant