Pierre Moscovici prévoit 14 milliards d'économies en 2014-2015

le
20
LE GOUVERNEMENT VEUT DÉGAGER 14 MILLIARDS D'EUROS D'ÉCONOMIES EN 2014 ET EN 2015
LE GOUVERNEMENT VEUT DÉGAGER 14 MILLIARDS D'EUROS D'ÉCONOMIES EN 2014 ET EN 2015

PARIS (Reuters) - Le gouvernement veut dégager 14 milliards d'euros d'économies en 2014 et un montant du même ordre en 2015, a déclaré mardi le ministre des Finances, Pierre Moscovici, avant le débat d'orientation des finances publiques à l'Assemblée nationale.

Le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, a quant à lui précisé que les prélèvements obligatoires augmenteraient parallèlement de 6 milliards d'euros l'an prochain.

Cette hausse doit "le plus possible épargner les ménages modestes et les classes moyennes et faire en sorte que les efforts demandés aux entreprises ne pèsent pas sur leur compétitivité", ajoute-t-il dans un entretien publié mardi dans le quotidien Le Monde.

Pierre Moscovici a confirmé sur RMC et BFM TV qu'"il y aura 9 milliards d'économies documentées et la dépense de l'Etat baissera de 1,5 milliard d'euros en 2014", sur un total de 14 milliards d'euros d'économies prévus l'an prochain.

Prié de dire, à propos de ces 14 milliards d'euros, à combien s'élèveraient les économies en 2015, il a répondu : "Ce sera du même ordre."

Les deux tiers des efforts de réduction du déficit seront réalisés l'an prochain en maîtrisant la dépense publique et le tiers restant en hausses de prélèvements, a-t-il confirmé.

Interrogé sur le montant du déficit public fin 2013, il a répondu : "je n'en sais rien", du fait du ralentissement des recettes fiscales lié à la croissance économique atone. Il a jugé "raisonnable" l'estimation de la Cour des comptes selon laquelle le déficit pourrait se situer autour de 4%.

Le gouvernement prévoit pour l'instant de réduire le déficit public à 3,7% du PIB à la fin l'année contre 4,8% fin 2012.

Que la croissance du PIB soit cette année de +0,1% comme le prévoit le gouvernement ou de -0,1%, "on verra", a ajouté Pierre Moscovici, en répétant qu'il n'y aurait quoi qu'il en soit pas de budget rectificatif pour 2013.

Pour 2014, "ce qui est déjà sécurisé, fait, ce sont les économies de dépenses", a-t-il dit.

Les arbitrages sur les prélèvements obligatoires ne sont pas faits, a-t-il poursuivi, en soulignant que le projet de budget pour 2014 serait déposé le 25 septembre.

L'éventuelle augmentation de la fiscalité sur le gazole n'est en particulier pas tranchée, a ajouté Pierre Moscovici, en précisant que "ça fait partie des hypothèses".

Selon Bernard Cazeneuve, "le principe d'un 'verdissement' (de la fiscalité NDLR) à prélèvements obligatoires constants est acquis".

"Il y aura des mesures très concrètes dans le prochain budget. Elles seront soumises à la concertation des groupes politiques, des associations, des industriels. Et monteront en puissance entre 2014 et 2017", ajoute le ministre délégué au Budget.

Jean-Baptiste Vey, édité par Marc Joanny

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gnapi le mardi 2 juil 2013 à 17:29

    Encore une fois FH avait indiqué plus d'impôts (comme en février dernier) ou de prélèvement (comme dernièrement). Et encore une fois le gouvernement dément. Dans les 2 sens d'ailleurs. Bref, pas de réduction de dépenses, encore des impôts.Moi président ...

  • G.DESJON le mardi 2 juil 2013 à 16:26

    la communication de ce gouvernement d'hurluberlus est de plus en plus fantaisiste. Ils disent tout et son contraire. J'imagine l'état de l'entreprise et des salariés de l'entreprise dont j'ai la responsabilité si chaque jour, je faisais ce type de communication zigzagante et contradictoire. Je serais viré en quelques semaines : officiellement par le conseil d'administration et à coups de pied où je pense par tous les salariés...et ils auraient raison. Alors on sait ce qu'il nous reste à faire.

  • M7361806 le mardi 2 juil 2013 à 16:17

    VITE il nous faut des fonctionnaires, encore plus, surtout des instits , le peuple peut encore payer

  • M1084720 le mardi 2 juil 2013 à 15:40

    Entre FH qui affirme sur toutes les ondes que les prélèvements n'augmenteront pas et Cazeneuve qui dit le contraire, je joue FH menteur!

  • jyth01 le mardi 2 juil 2013 à 15:16

    Comme en Egypte, on nous parle d'élection démocratique. En fait quand on a près de 10 millions de fonctionaires, assimilés et profiteurs divers (plus de 30% de la population active, beaucoup plus si on ne compte que le privé) qui ont voté à gauche, et si on ajoute les mensonges du canditat, parler de démocratie est encore une manipultion

  • M7403983 le mardi 2 juil 2013 à 13:44

    Attendons la rentrée ... Ca va pas être triste !!

  • miez1804 le mardi 2 juil 2013 à 12:46

    Attention, pour tous ces qui gagnent plus de 4000€ par mois, bientot plus de remboursementpour les frais de santé, vous etes riche donc vous pouvez payer pour les faineants (pardon pour les plus defavorisées), voici le message que je vois venir!!!!

  • jbellet le mardi 2 juil 2013 à 12:31

    il n'y a qu'à écouter les économistes qui affirment eux qu'en réalité la réduction est de 1,5 milliards et qu'elle se fait sur le dos des collectivités territoriales qui vont augmenter les impôts pour ne pas aller dans le mur car chacun sait que les collectivités n'ont pas le droit de licencier même pour raison économique!!

  • tonioff le mardi 2 juil 2013 à 12:13

    14 Milliards d'économie ou d’impôts en plus ?

  • M7403983 le mardi 2 juil 2013 à 11:53

    J'ose un parallèle : ce Hollande et son gouvernement me fait penser à Morsi en Egypte. Morsi fout son pays en l'air comme FH. Mais ils ont tous les deux été élus démocratiquement. Donc, ils appliquent LE programme...

Partenaires Taux