Pierre Moscovici prédit une année très difficile en 2013

le
19
PIERRE MOSCOVICI ESPÈRE UNE REPRISE EN 2014
PIERRE MOSCOVICI ESPÈRE UNE REPRISE EN 2014

PARIS (Reuters) - L'année 2013 sera "très difficile" pour l'économie française mais la politique du gouvernement peut conduire à "une véritable reprise en 2014", déclare Pierre Moscovici dans une interview au Journal du Dimanche.

Le ministre de l'Economie et des Finances maintient en outre l'objectif de réduction du déficit budgétaire à 3% du PIB fin 2013.

"Pour le monde, l'Europe, la France, 2013 sera une année de croissance faible. Nous savons que ce sera encore une année très difficile", dit Pierre Moscovici dans le JDD. "Nous faisons néanmoins tout pour obtenir une inversion de la courbe du chômage fin 2013, nous espérons une reprise économique à ce moment-là, nous travaillons pour être prêts à en recueillir les fruits."

Il ajoute que la prévision gouvernementale de 0,8% de croissance du PIB en 2013 peut être atteinte à trois conditions: "la levée des incertitudes dans la zone euro", l'amélioration de la compétitivité et de l'investissement en France et une consommation toujours "soutenue".

"Si ces trois conditions sont réunies, nous pouvons atteindre notre prévision de croissance, avant une véritable reprise en 2014", dit-il.

Prié de réagir à l'impopularité de l'exécutif sept mois après l'élection de François Hollande à la présidence de la République, Pierre Moscovici assure que les socialistes avaient conscience de l'ampleur de la tâche en retrouvant le pouvoir après 10 années dans l'opposition.

"Ce quinquennat est difficile. Nous sommes un gouvernement de crise", dit le ministre de l'Economie. "François Hollande sait où il va. Le redressement du pays prendra du temps. Mais il n'y a pas d'autre voie. Les Français nous jugeront sur nos résultats."

Pierre Moscovici qualifie en outre de "succès historique" l'accord conclu dans la nuit de jeudi à vendredi sur une union bancaire européenne, destinée à éviter à chaque Etat d'être fragilisé par les éventuelles faiblesses de ses propres banques nationales.

Pierre Moscovici présentera lui-même une réforme bancaire pour la France cette semaine en conseil des ministres. Face aux critiques qui lui reprochent un manque d'ambition, il juge que sa proposition atteint un "bon point d'équilibre".

Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ANOSRA le lundi 17 déc 2012 à 07:14

    On repousse d'un an tous les ans jusqu'en 2017 et là tout ira bien pour que F.H. soit réélu grâce aux lois sur le mariage gay, le droit de vote des étrangers et qq petites mesures électoralistes en faveur des fonctionnaires! Les riches peuvent partir, les pauvres seront plus nombreux à voter encore pour lui avec des promesses contre le capital!

  • rotul le dimanche 16 déc 2012 à 21:25

    des imposteurs ces socialos!

  • hriey le dimanche 16 déc 2012 à 19:28

    aerium, François Hollande a dit que la crise de l'Euro était derrière nous et Pierre Moscovici nous dit que la crise en France ne va pas s'améliorer. C'est comme d'habitude; tout et son contraire comme cela on est sûr qu'il y en a un qui aura raison sachant que dans son interview, Pierre Moscovici met au défi quiconque de faire une prévision de croissance pour l'année prochaine à 0,5 % près. Ils naviguent à vue !

  • marshaka le dimanche 16 déc 2012 à 14:43

    CE sera une année difficile, mais pas pour nos ministres qui vont continuer à vivre au crochet de la république

  • h-de-car le dimanche 16 déc 2012 à 12:08

    le gouvernement socialiste découvre la crise après l'avoir nié tant et plus du temps de Sarkozy !!! Mais ce n'est pas les hausses d'impôts sans réduction de nos dépenses qui règlera le problème... ni de faire fuir les riches ni de casser le marché de l'immobilier en taxant à tour de bras...Tout est fait pour mener la France à la catastrophe !

  • M931269 le dimanche 16 déc 2012 à 11:49

    La crise , la crise .....vous ne voyez que cela ! ....disait le candidat Hollande en face a face avec N.S. ! Aujourd'hui on ne parle QUE de la crise dans ce gouvernement de gauche complétement dépassé par l'ampleur .....de la dite crise qu'il a renié ...7 mois auparavant !!!

  • alain95 le dimanche 16 déc 2012 à 11:38

    Je croyais qu'il n'y avait pas de crise !!, c'est ce qu'ils ont prétendus pour arriver au pouvoir ?

  • 300CH le dimanche 16 déc 2012 à 11:33

    ah bon!!, il nous apprend des choses que l'on ne savait pas déjà, donc quand il est arrivé à son poste il ne savait pas, enfin de contre ils nous ont enfumés, "petit GROS MOU" et toute ça clique, mdr, il a consulté ça boule de cristal ou bien il a été voir Madame Soleil "la liseuse de bonne aventure" attend aujourd'hui 3 législatives partiels, "j'ai regardé dans ma boule de cristal c cela que je vois", les autres sbires U MP vont vous remettre les pendules à l'heure pour 2014, ptdr

  • laquitta le dimanche 16 déc 2012 à 11:21

    c'est pas avec leur politique à la noix que cela risque de s'arranger. Faire entrer de plus en plus d'immigrés pauvres et faire partir les riches. Curieux comme méthode !

  • _SOS_ le dimanche 16 déc 2012 à 11:11

    Oui, Hollande sait où il va nous mener : en pleine guerre civile.

Partenaires Taux