Pierre Moscovici, le mystère de Bercy

le
0
Le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici.
Le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici.

Pierre Moscovici est l'un des grands mystères de ce quinquennat. Proche de François Hollande, avec qui il donnait des cours d'économie à Sciences Po, avec qui il a même coécrit un livre en 1991, L'heure des choix, il fut son directeur de campagne présidentielle en 2012. Une campagne victorieuse, mais au cours de laquelle "Mosco" s'est fait voler la vedette par le directeur de la communication du candidat, un certain Manuel Valls. Il n'empêche. Considérant leur histoire commune, François Hollande l'a nommé patron de Bercy... au coeur duquel cohabitent sept autres ministres. Pierre Moscovici savait que la partie n'était pas aisée. C'est lui-même qui remarquait, peu après s'être installé dans son nouveau bureau, que son ex-mentor, Dominique Strauss-Kahn, avait eu plus de chance à la tête de ce paquebot qui déborde sur la Seine. À l'époque, la croissance positive offrait des marges de manoeuvre à faire rêver. De Cahuzac à Montebourg... La première année fut à la hauteur des inquiétudes de Pierre Moscovici : crise économique qui vire à la crise politique et sociale, croissance en berne, chômage en hausse... Sans compter la douloureuse affaire Cahuzac ! Son ministre délégué au Budget a menti durant quatre mois sur l'existence d'un compte non déclaré en Suisse. Lorsque le scandale a éclaté au grand jour, en avril 2013, Pierre Moscovici, soupçonné de l'avoir protégé, a eu bien du mal à prouver le contraire. "Il n'y a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant