Pierre Moscovici favorable à une fusion RSA-prime pour l'emploi

le
3
PLUSIEURS PISTES ÉVOQUÉES POUR LA REMISE À PLAT DE LA FISCALITÉ DES MÉNAGES
PLUSIEURS PISTES ÉVOQUÉES POUR LA REMISE À PLAT DE LA FISCALITÉ DES MÉNAGES

PARIS (Reuters) - Le groupe de travail sur la remise à plat de la fiscalité des ménages devra réfléchir à une fusion entre le RSA et la prime pour l'emploi ainsi qu'à l'instauration d'un prélèvement à la source, a déclaré dimanche Pierre Moscovici.

Invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, le ministre de l'Economie et des Finances s'est montré en revanche plus prudent sur une fusion éventuelle entre l'impôt sur le revenu et la CSG (contribution sociale généralisée).

En réponse à une question sur le sujet, il a simplement répondu qu'il reviendrait au groupe de travail chargé de faire des propositions au gouvernement "d'explorer les pistes qu'il croit bon devoir explorer et ensuite nous prendrons les décisions qui s'imposent ensemble".

Il a confirmé en revanche que la question d'une fusion entre le RSA et la prime pour l'emploi serait à l'ordre du jour des travaux du groupe, de même que celle du "mode de prélèvement de l'impôt" sur le revenu, au moment où 31 millions de déclarations sont déjà préremplies, où la "dématérialisation est de plus en plus forte" et la mensualisation "quasi généralisée".

Selon lui, la retenue à la source pose toutefois des problèmes techniques pour l'administration fiscale et de nature sociétale pour les salariés, qui devront accepter qu'elle passe par les entreprises.

"Il ne faut pas non plus que ça constitue pour les entreprises une charge", a-t-il ajouté. Mais elle "fait partie des choses qu'il faut vraiment examiner au regard de ces trois complexités".

Yann Le Guernigou, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1765517 le lundi 3 fév 2014 à 10:54

    Brasser de l'air pour justifier une ponction publique au bénéfice de lui même

  • brun3686 le dimanche 2 fév 2014 à 22:30

    je cherche à comprendre l'intérêt pour les Français d'être retenus à la source plutôt que mensualisés...

  • mipolod le dimanche 2 fév 2014 à 21:52

    Nul, mauvais, incompétent, démagogue et il ne connait rien à l'économie. Je pense avoir résumé ce que 70 % des français pensent de lui !