Pierre Moscovici croit au retour de la croissance en 2013

le
16
PIERRE MOSCOVICI CROIT AU RETOUR DE LA CROISSANCE CETTE ANNÉE
PIERRE MOSCOVICI CROIT AU RETOUR DE LA CROISSANCE CETTE ANNÉE

PARIS (Reuters) - La France pourrait renouer avec la croissance au second semestre de l'année 2013, a déclaré vendredi le ministre de l'Economie et des Finances.

"Moi je pense qu'elle (la croissance) reviendra dans le courant du deuxième semestre 2013, déjà lors du prochain trimestre, et puis que nous pouvons faire en sorte qu'elle se développe en 2014", a dit Pierre Moscovici sur RTL.

"Nous ne nous attendons pas à une année de forte croissance en 2013 mais le redémarrage, la mobilisation, le mouvement, l'offensive doivent faire en sorte d'améliorer la situation", a-t-il ajouté.

L'optimisme affiché par Pierre Moscovici, au lendemain de la conférence de presse de François Hollande, est partagé par le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve.

"Nous sommes dans une stratégie et une trajectoire de redressement (...) et je veux que le rétablissement des comptes publics en 2014 et pour les années qui suivent se fasse essentiellement par des économies", a dit vendredi ce dernier sur i>TELE.

Pour la première fois depuis quatre ans, la France est entrée en récession au premier trimestre, victime de la faiblesse de la consommation, de la production et des investissements sur fond de déprime de la zone euro.

Le produit intérieur brut s'est contracté de 0,2% sur les trois premiers mois de l'année après avoir déjà enregistré une baisse d'une ampleur similaire au dernier trimestre 2012, selon les premiers résultats des comptes nationaux publiés mercredi par l'Insee.

Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • p-mart le vendredi 17 mai 2013 à 11:42

    a M9388280 regardez donc vous aussi, où nous envoie votre gouvernement d'incapable, tous les indicateurs passent au rouge depuis 1 an et bien sur c'est toujours de la faute de NS ? Trop facile ! C'est grace a des gens comme vous que l'on va se retrouver au fond du trou dans peu de temps. J'espère au moins que vous faites parti des gens qui payent déjà et vont payer les erreurs commises.

  • mourgue1 le vendredi 17 mai 2013 à 11:38

    Selon l'OFCE, il en faut au moins 1 % (0,1 % prévue en 2013) pour créer à nouveau des emplois. Il en faudrait même 1,5 %, selon les prévisions de l'économiste Mathieu Plane, pour créer plus d'emplois que l'économie n'en détruit.

  • M9388280 le vendredi 17 mai 2013 à 11:33

    ....avant de parler !

  • M9388280 le vendredi 17 mai 2013 à 11:32

    l'ardoise, elle a été laissée il y a un an ! un déficit qui a explosé sous mr sarkosy.regardez donc !

  • phch le vendredi 17 mai 2013 à 11:31

    Le père Noël aussi croit au retour de la croissance en 2013.soyez pas inquiet , ça fait un an qu'ils " FONT TOUT " pour le retour de la croissance , reste encore 3 ans ,après ils vous diront qu'ils vont tirer les leçons de leurs échecs pour essayer de vous en remettre 5 couches en 2017 (c’était un des arguments des socialos en 1988 )

  • M4984827 le vendredi 17 mai 2013 à 10:41

    Pauvre France et pauvres Français, nous en avons pour 3 à 4 ans de terribles années pour ces français qui travaillent et se battent et qui se font sucer jusqu'à la moelle. Au bout du chemin, plus de 35 heures, plus de secu obligatoire,plus de retraite unique par repartition chaucun gerera son casse-croute car nos enfants ne paieront pas l'ardoise que les socialistes comptent leurs laisser AMEN...

  • M3462735 le vendredi 17 mai 2013 à 10:28

    L'optimiste ne voit pas le mur, le pessimiste le voit mais les 2 foncent droit dessus. Bizarre cette société française qui a un caractère suicidaire, à moins cela soit le seul moyen de nous faire changer par le principe de réalité.

  • p-mart le vendredi 17 mai 2013 à 10:14

    incantation quand tu nous tiens...c'est plus facile que de reformer la france, c'est sur ça au moins, bande de charlots !

  • knbskin le vendredi 17 mai 2013 à 10:08

    Surtout ne touchons à rien (les planqués et assistés électeurs du PS), attendons Saint Kondratieff, la "croissance" des autres, et au passage faisons quelques demi-pas en avant et trois de côté avec des réformes pour un peu corriger sans le dire les excès de fiscalité "anti-riches" (plus-values de cession des VM ...).

  • fbordach le vendredi 17 mai 2013 à 10:04

    Peut être. Mais il faudra agir plutôt que poursuivre l'immobilisme...

Partenaires Taux