Pierre Joxe : "Les accords de Schengen, j'étais contre"

le
1
Pierre Joxe aux côtés de François Mitterrand, en 1971. 
Pierre Joxe aux côtés de François Mitterrand, en 1971. 

Pierre Joxe n'a pas mâché ses mots, jeudi matin, lors de l'émission Face aux chrétiens retranscrite par le journal La Croix. Interrogé sur les accords de Schengen, l'ancien ministre de l'Intérieur de François Mitterrand a répondu : « Tout le monde était ébloui par l'Europe, la libre circulation des personnes. Les accords de Schengen, j'étais contre. Je l'ai dit à François Mitterrand, qui m'a envoyé sur les roses. Je lui ai dit : Avec Schengen, on met la frontière de la France au Pirée. Historiquement, cela a été une folie et un aveuglement collectif. Une erreur terrible a été commise », a-t-il dit.

Des propos d'un homme de gauche qui font écho à ceux de Nicolas Sarkozy, qui ne cesse de réclamer depuis quelques jours l'instauration d'un « Schengen II ». Dans son discours de La Baulle la semaine dernière, puis dans une interview au Figaro donnée mercredi soir, l'ex-président est allé encore plus loin, plaidant pour la création de centres de rétention de l'autre côté de la Méditerranée. « Il faut créer des centres de rétention dans les pays périphériques à Schengen afin d'instruire les demandes d'entrée en Europe au titre du statut de réfugié politique ou de réfugié de guerre », a-t-il soutenu. Dire tout cela « ne relève pas d'un choix idéologique, a ajouté l'ex-chef de l'État. C'est simplement la volonté de tenir compte des réalités, car si nous n'y prenons garde, les risques de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le vendredi 11 sept 2015 à 09:09

    D'où sort-il celui-là? De quel maison de retraite? Ses propos reproduit complaisamment par le Point ne présentent aucun intérêt aujourd'hui.