Pierre Fabre contre un déremboursement

le
0
Selon le laboratoire, l'arrêt du remboursement du Structum pourrait coûter 4,2 millions à la Sécu.

Dérembourser un médicament peut coûter cher à la Sécurité sociale. C'est du moins ce qu'affirme le laboratoire Pierre Fabre dont le traitement pour les douleurs de la hanche et du genou, Structum, ne sera plus remboursé à partir du 1er décembre. Les prescriptions vont «se reporter sur les produits concurrents» de Structum, le Chondrosulf, du laboratoire niçois Génévrier, l'ART de Negma ou encore le Zondar de Niverpharm, qui continueront, eux, à être remboursés, annonce le laboratoire basé à Castres. Selon ses dirigeants, cela entraînera un surcoût de «4,2 millions d'euros de plus par an» pour la Sécurité sociale, puisque Chondrosulf, le principal produit concurrent, coûte «47% de plus que Structum», vendu 15,64 euros.

Pourtant, s'étonne le laboratoire Pierre Fabre, tous ces produits - des anti-arthrosiques symptomatiques d'action lente - ont les mêmes indications thérapeutiques. Le Structum a «la même efficacité» que le Chondrosulf, qui contient un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant