Pierre Expansion fait preuve de robustesse

le
0

Avec des revenus d’exploitation qui résistent et des charges maîtrisées, la SCPI pourrait envisager un petit coup de pouce à sa distribution si ses fondamentaux se maintiennent.

UFFI REAM (Groupe FIDUCIAL) peut se targuer d'une belle année 2012. 7 de ses SCPI affichent un rendement supérieur à 5,27%, un taux qui représente la performance moyenne des SCPI (hors fiscales) du marché français en 2012.

Pierre Expansion fait partie des élues. Son dernier bilan d’activité réaffirme une politique d’acquisition en 2013 centrée sur la sélection d’immeubles présentant des «cash-flow» sécurisés ou celle de commerces bénéficiant d’une très bonne localisation.

Les équipes, elles mobilisées sur l’adéquation aux valeurs de marché, des valeurs locatives des biens acquis et au taux d’effort supportable par les commerçants, ainsi que sur les qualités techniques des immeubles. "C'est à ce prix que la SCPI continuera à traverser au mieux une crise économique qui tarde à se terminer".

Les chiffres clés du dernier exercice indiquent une valeur du patrimoine de Pierre Expansion en progression légère de 1,1% par rapport à 2011.

Le taux d'occupation est resté stable au cours de l’exercice (95,3% au dernier trimestre). Les produits locatifs ont augmenté de près de 3,9%. Sur le marché secondaire, seules 59 parts ont été échangées au prix d'exécution.

Les charges immobilières s'inscrivent en baisse en raison notamment des arbitrages réalisés en 2011 (Tour Essor). Malgré tout, une la dotation nette aux provisions pour créances douteuses s’élève à 45,6 M€ contre 20,7M€ " afin de couvrir principalement le risque de recouvrement de quatre locataires". Le dividende atteint 13,68 € par part dont 2,70 € correspondant au versement d’une partie du report à nouveau ce qui fait ressortir un rendement de 6,92% contre 5,46% en 2011. Il s'établissait à en 2011.

Pour l'exercice en cours, UFFI REAM estime que l'année devrait être marquée par une progression des loyers qui intégreront en année pleine tous les bénéfices de l’acquisition de l’immeuble de Montigny-le-Bretonneux. La société de gestion remarque aussi "une accalmie dans la croissance des impayés permettant un taux d’occupation correct et qui progresse même, entre le 1er et 2nd trimestre (93,7% contre 92,9% en moyenne). Raison pour laquelle Pierre Expansion a reconduit au second trimestre son dividende à 5,28€. Mais, elle n'exclut pas la possibilité, en fin d’année, "de donner un léger coup de pouce à certains d’entre eux, tout en faisant progresser les mises en réserve".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant