Pierre Etaix, Cinecittà, la génèse de l'Etat islamique... Trois replays à ne pas manquer

le
0
Pierre Etaix, Cinecittà, la génèse de l'Etat islamique... Trois replays à ne pas manquer
Pierre Etaix, Cinecittà, la génèse de l'Etat islamique... Trois replays à ne pas manquer

Chaque samedi, La Matinale du « Monde » vous propose une sélection d’émissions à revoir.

LA LISTE DE NOS ENVIES Cette semaine, on (re)découvre l’artiste « multicarte » Pierre Etaix, on revit les heures de gloire de Cinecittà, les studios italiens de cinéma, et on s’informe sur la génèse de organisation Etat islamique (EI).

Pierre Etaix, homme-orchestre

Ce documentaire, Pierre Etaix, un destin animé (merveilleux titre !), est un affectueux et touchant portrait réalisé par la compagne de l’artiste multicarte et polymorphe, à la fois clown (associé à Annie Fratellini, qui fut son épouse), dessinateur, cinéaste, prestidigitateur, acteur (né en 1928)…

Avec la particularité notable que ces talents se sont conjugués et ont créé des passerelles merveilleuses, notamment dans ses films au burlesque singulier malgré la parenté manifeste avec Jacques Tati (Etaix fut son décorateur et « gagman ») et Buster Keaton (qu’il admire par-dessus tout en matière de burlesque). Les témoignages d’amis et de collaborateurs (dont Jean-Claude Carrière) complètent le tableau d’honneur de cet artiste exemplaire, poétique, et d’une espèce devenue rare. Renaud Machart

« Pierre Etaix, un destin animé », d’Odile Etaix (France, 2011, 52 min). Sur Canalsat/Ciné + à la demande. Egalement sur le site de la Boutique Arte, location pour 48 heures : 2,99€.

« Hollywood sur Tibre »

Cinecittà, studio de cinéma babylonien voulu et inauguré par le Duce en 1937, eut l’heure de gloire que l’on sait. Le documentaire de Nicolas Henry retrace la splendeur, puis la décadence, de ce haut lieu mythique, où ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant