Pierre et Vacances : cap sur les marges

le
0
Le Center Parcs du domaine des Bois aux Daims. (© Pierre et Vacances)
Le Center Parcs du domaine des Bois aux Daims. (© Pierre et Vacances)

L’action du spécialiste des résidences de vacan­ces semble sur la bonne voie : en trois ans, le titre a gagné 80% et s’est adjugé 22% depuis le début de l’année. Mais il perd encore 43% sur cinq ans. Depuis plusieurs années, la société a dû faire face à la baisse du pouvoir d’achat des Français et à l’émergence de nouveaux comportements liés à la révolution numérique.

Pour la première fois de son histoire, l’entreprise créée par Gérard Brémond a enregistré une perte opérationnelle courante de 6,9 millions d’euros au titre de l’exercice 2011-2012. Mais, grâce à un ambitieux plan de transformation et des réductions de coûts drastiques, le groupe a su remonter la pente. Lors de l’exercice clos le 30 septembre 2014, le résultat opérationnel courant a été multiplié par 4,7, à 12,2 millions.

Sa stratégie 

Principal défi : contenir la base de coûts via une réduction des charges, ce qui, couplé à une amélioration de la conjoncture, participera à la reconstitution des marges. À travers le plan Win 2016, l’entreprise envisageait de retrouver à l’horizon 2016 sa rentabilité opérationnelle d’avant-crise de 2008. Un objectif qui a déjà été décalé d’un an. Le groupe vise désormais pour 2017 une marge opérationnelle courante comprise entre 5 et 6% pour les activités touristiques. Les analystes y seront

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant