Pierre Condamin-Gerbier, le cauchemar des banquiers suisses

le
0
Témoin principal dans l'affaire Cahuzac, ce Français et ex-employé de Reyl & Cie multiplie les révélations sur le système bancaire suisse. Une médiatisation qui crée le malaise à Genève.

Il assurait, la semaine dernière, avoir dans les mains une liste de quinze personnalités politiques françaises disposant de comptes en Suisse. Pierre Condamin-Gerbier, ancien collaborateur de Reyl & Cie, à Genève, est devenu le poil à gratter de la place financière suisse. Vendredi 14 juin, il était auditionné officiellement par l'Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi contre la fraude fiscale.

«Des Cahuzac, il y en a d'autres», lance-t-il, en dénonçant «l'hypocrisie de la classe politique française». D'abord anonyme, son témoignage est devenu public après les aveux de l'ancien ministre des Finances. «Je n'ai pour l'instant fourni aucun document à la justice, assure ce Français de 42 ans dans un café lausannois. J'ai juste renseigné sur des pratiques géné...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant