Pierre Camou est renforcé après le Congrès de Pau

le
0

Le Congrès de la Fédération Française de Rugby a eu lieu à Pau. Un rassemblement dont Pierre Camou, président de la FFR, est sorti renforcé alors que bat la campagne présidentielle.

C’est sous un air de campagne présidentielle que s’est tenu le Congrès de la Fédération Française de Rugby à Pau du 30 juin au 2 juillet. En effet, Pierre Camou, le président de la FFR, et Bernard Laporte, candidat à la présidence de la fédération, étaient présents en Béarn pour la grande réunion du rugby français. Et à l’issue de ce rassemblement, l’Assemblée Générale a adopté avec 82 % des voix la convention FFR-LNR. Une bonne nouvelle pour la compétitivité des Bleus le tout en présence de Guy Novès et de Yannick Bru. Mais avant que le clan de Pierre Camou ne crie victoire, il faudra que la convention, qui s’appliquera de la saison 2016-2017 à 2019-2020, soit adoptée par l’Assemblée Générale de la LNR le 9 juillet prochain. Mais cette validation renforce le candidat-président dans sa lutte avec l’ancien entraîneur de Toulon. « Certains confondent vie politique et vie associative, qu’ils ne connaissent visiblement pas, assure Pierre Camou dans les colonnes du Midi Olympique. Depuis le Mondial, je ne me suis pas caché ». D’un côté, Bernard Laporte ne cesse de dire que le projet de Grand Stade n’est pas viable économiquement. La Cour des comptes s’est d’ailleurs prononcée contre sa construction, appuyant le courrous de l’ancien sélectionneur des Bleus. Mais le 24 juin, Pierre Camou a annoncé la finalisation du contrat constructeur avec le groupement IBELYS garantissant son coût à 581 millions d’euros hors taxe. « Ce n’est pas uniquement le projet d’une Fédération mais aussi celui d’un territoire », confie le président de la FFR.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant