Pierre Cahuc : "Nicolas Baverez noircit un peu le tableau"

le
1
Pierre Cahuc. économiste et ­enseignant à ­Polytechnique. Coauteur du «?Néga­tionnisme économique?» (Flammarion).
Pierre Cahuc. économiste et ­enseignant à ­Polytechnique. Coauteur du «?Néga­tionnisme économique?» (Flammarion).

Le Point? : Nicolas Baverez fait de la France « le symbole des perdants au XXI

e

siècle ». Êtes-vous d'accord ?

Pierre Cahuc? : Son diagnostic me paraît clair, bien posé, bien documenté. Je suis d'accord avec lui pour dire que la France a de sérieux problèmes économiques, qui sont au c?ur du mal français. Il est indispensable de mener des réformes importantes. Mais, à mon sens, le tableau est un peu noirci par rapport à la réalité.

Beaucoup d'autres pays européens sont au moins aussi mal en point?

Oui, il suffit de penser à la Grèce. Et même si l'Espagne et le Portugal se sont un peu redressés, ils restent dans des situations très difficiles. Et nous n'avons rien à envier à l'Italie ! Ce qui est frappant dans le livre de Baverez, c'est cette constante mise en avant de la France éternelle, avec des rappels de sa grandeur à l'époque des Lumières. Mais, aujourd'hui, la France ne représente plus que 1 % de la population mondiale, avec la montée en puissance de pays comme la Chine. Si son poids baisse dans le monde, ce n'est pas forcément lié à un décrochage, mais au développement d'autres pays, ce qui est une bonne nouvelle. Le trait est donc un peu forcé.

Pour Baverez, le problème...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ebrardpa le dimanche 29 jan 2017 à 23:04

    La France est une des grandes perdantes des 40 dernières années ; homogène socialement dans les années 70, elle est devenue multiculurelle aujourd'hui, sans le vouloir, et surtout sans tirer partie d une diversité à qui on a pratiquement demandé de ne pas s assimiler à la société française. Il est vrai que celle ci, par peur et/ou par bêtise des élites , s est réfugiée dans l idée européenne...