Pierre Bouby : " Ce que je balance sur Twitter, je le balance aussi à ma femme à la maison "

le
0
Pierre Bouby : " Ce que je balance sur Twitter, je le balance aussi à ma femme à la maison "
Pierre Bouby : " Ce que je balance sur Twitter, je le balance aussi à ma femme à la maison "

Footballeur de Ligue 2 pour Auxerre, véritable ambianceur sur Twitter, Pierre Bouby est une personnalité atypique du ballon rond. " Mes tweets ne sont pas là pour enlever l'étiquette du débile collée sur le front du footballeur ! " Sur son compte Twitter, Pierre Bouby ne cherche pas à paraître plus intelligent qu'il ne l'est. Honnête footballeur à Auxerre, il compte ses 12 000 followers et beaucoup le connaissent avant tout pour ses vannes bien grasses sur les réseaux sociaux. Pour lui, pas question de communiquer ou de se mettre en avant, il ne s'agit que d'un amusement. Questions avec des réponses en plus de 120 signes.

Déjà, bon anniversaire ! (l'interview a eu lieu deux jours après l'anniversaire du joueur, le 17 octobre ndlr) Merci, c'est sympa. Les partenaires de l'AJA, vu qu'on a gagné à Niort, m'ont dit que je devais payer un coup. Donc je régale tout le monde ce soir (rires).
Vu que tu es très actif sur Twitter, j'imagine que t'as reçu pas mal de retours par ce média... Oui, pas mal de personnes me l'ont souhaité, mais heureusement pas les 12 000 qui me suivent, sinon cela aurait été compliqué à gérer.
Les tweets et toi, cela a commencé comment ? (Il réfléchit) Ma première année à Nîmes, je crois (il est inscrit depuis mars 2011, il jouait encore à Évian, ndlr). J'avais déjà créé un compte une première fois, mais je n'avais pas trop le temps et je ne comprenais pas grand-chose. Je me suis reconnecté par curiosité et parce qu'on n'arrêtait pas de m'en parler. Finalement, j'ai appris sur le tas. En fait, j'ai commencé sur Facebook, j'étais avec mes potes, je disais pas mal de conneries, mais cela restait entre nous. J'ai commencé à dire les mêmes conneries sur Twitter en m'apercevant que cela pouvait me retomber sur la gueule. J'ai eu une petite mésaventure qui m'a fait comprendre que je devais être un peu plus " sobre " discipliné. Jusqu'à ce que cela me gonfle de ne pas dire ce que je pense, et que j'assume de parler au troisième degré. Et c'est là que j'ai commencé à avoir des retours de mecs réputés " tailleurs " sur Twitter comme Claude Pèze. On s'est échangé des vannes après un match entre Moulins, l'un de mes anciens clubs, et Bordeaux, et maintenant on est potes, on se voit dans la vie " réelle ". Ce n'est pas le seul, car ces mecs qui sont chambreurs sur Twitter sont exactement pareils dans la vie. Les conneries que je balance sur Twitter, ce sont les mêmes que je balance à ma femme à la maison. Dans tout ce que je mets sur Twitter, il n'y a ni attaque ni méchanceté. Et j'en prends plein la figure, tout le temps, mais si on s'arrête à chaque critique, cela devient compliqué... Je suis sur Twitter pour me marrer, quand il y a une connerie à faire je la fais. Parfois ça passe, parfois ça passe pas.
Il y a des sujets que tu t'interdis ou pas ? Dans l'un de tes derniers tweets, tu…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant