Pierre Arditi : Macron ? "Une gauche qui regarde lucidement le monde !"

le , mis à jour le
1
Pierre Arditi : Macron ? "Une gauche qui regarde lucidement le monde !"
Pierre Arditi : Macron ? "Une gauche qui regarde lucidement le monde !"

Audrey Crespo-Mara : Vous êtes sans cesse en tournage ou sur scène.

« Je suis une machine à jouer », dites-vous.

Les années passant, vous dites vouloir

« vivre trois journées par jour »

!

Pierre Arditi : J'essaie de gagner du temps sur le temps qui me reste à vivre et que je trouve un peu court, voilà? Alors, le seul moyen, comme ma vie ne va pas se prolonger indéfiniment, c'est d'avoir trois vies dans la même journée ! J'ai choisi de vivre comme ça !

Et puis, sur scène, vous ressentez cette jouissive impression d'être

« le maître du monde » !

Au théâtre toujours ! Parce qu'on vit l'histoire en direct. Alors, le quatrième mur, c'est-à-dire vous, quand vous venez voir les spectacles, peut être touché du doigt. « On fait l'amour dans son lit plutôt que de le faire par correspondance », comme disait Jean-Louis Barrault. Quand on s'unit vraiment avec le public qui est là, on a l'impression qu'on tient le monde dans sa main ! C'est unique !

Votre pièce est l'événement de la rentrée théâtrale. Après La Vérité, voici Le Mensonge, la nouvelle pièce de Florian Zeller, au théâtre Édouard VII. Vous êtes sur scène avec votre femme Évelyne Bouix. Et, c'est un carton !...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le lundi 12 oct 2015 à 15:30

    après avoir léché sarko, il lèche macron ! cet homme qui joue toujours de la même manière pense qu'il n'est pas assez riche