Pierre-Alain Frau : "Je n'ai jamais vu Gervinho sans son serre-tête"

le
0
Pierre-Alain Frau : "Je n'ai jamais vu Gervinho sans son serre-tête"
Pierre-Alain Frau : "Je n'ai jamais vu Gervinho sans son serre-tête"

Après une dernière pige effectuée à Sochaux l'an passé, Pierre-Alain Frau s'occupe désormais de la formation chez les Lionceaux. Entre le front de Gervinho, la gueulante de Jean Fernandez et une panenka, voici le worst of de PAF, au détour d'un tournoi amateur.

Le pire adversaire ? Moi, je détestais jouer contre Éric Abidal. Il allait aussi vite que moi, alors que d'habitude j'arrivais à prendre les mecs de vitesse. Ça m'énervait un peu. Finalement, le hasard a bien fait les choses, puisque j'ai joué avec lui à Lyon. Depuis, on est potes.
Le pire coéquipier ? Je vais dire Eden Hazard. C'était trop facile de jouer avec lui, ça en devenait presque chiant. Fallait juste essayer d'être un peu malin, et puis il faisait tout le reste.
Le pire stade ? Le Parc des Princes. Le plus beau et le pire à la fois, parce que d'un côté, c'est la plus belle ambiance de France, mais en revanche, quand le stade est contre toi - à l'époque à Paris, on n'avait pas de supers résultats -, ce n'était pas évident d'y jouer.
La pire engueulade de coach ? J'en ai pas pris des masses (rires). Je me rappelle simplement d'une fois où Jean Fernandez (à Sochaux de 1999 à 2002, ndlr) avait pété les plombs. C'était pour son départ, et il a sorti tout ce qu'il avait sur le cœur au président (Jean-Claude Plessis) et aux joueurs. Je ne me souviens plus exactement des mots, mais c'était violent.
La plus mauvaise blague d'un coéquipier ? Franck Béria est capable de rendre les gens complètement fous ! Il avait rendu le docteur du LOSC barge ! Il allait spécifiquement dans ses toilettes tous les jours, et au bout d'un moment, le doc' en a eu marre et il a posé les WC au milieu du vestiaire. Franck, c'est un comique de répétition, il insiste, il insiste... C'est un pote avant tout, mais avec lui, on a souvent envie de se cacher.
Ton pire tacle jamais effectué ? Ça ne va pas être original, c'est contre Sedan en 2006, face à Stéphane Noro. J'ai pris deux mois de suspension derrière... Je lui ai fait les croisés, donc je n'en suis pas fier. Quand j'ai vu les images à la TV, j'ai halluciné. Ce n'était pas du tout pareil sur le terrain, on avait presque l'impression que ce n'était pas moi. Je n'étais pas un joueur méchant. On ne joue pas au foot pour blesser ses adversaires.
Le pire but marqué ?





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant