Pier Luigi Bersani, «l'homme normal» de la politique italienne

le
0
PORTRAIT - En Italie, le leader de la gauche, qui espérait lundi soir prendre la tête du prochain gouvernement, manque de charisme, mais pas de sérieux.

«Ma plus grande aspiration est que l'Italie inverse sa route, que les jeunes retrouvent un espace pour construire leur avenir, que la justice, le civisme et la solidarité deviennent des valeurs recherchées.» Pier Luigi Bersani conclut ainsi un livre-interview de 200 pages retraçant quarante ans de militantisme dans le communisme italien.

Le dirigeant du Parti démocrate (PD), qui pourrait succéder d'ici au 15 avril à Mario Monti à la présidence du Conseil, est un homme pragmatique, au fait de tous les rouages de la politique. Il est né en septembre 1951 dans une famille ouvrière de Bettola, petite agglomération proche de Piacenza, dans cette Émilie-Romagne qui a été de tout temps le berceau du communisme italien. Son père était mécanicien et gérant d'une station-essence. Après des études en philosophie...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant