Piégée, Morano loue le «talent» de Le Pen

le
3
VIDÉOS - Croyant s'adresser à Louis Alliot, numéro deux du FN, l'ancienne ministre a aussi ajouté : «Je n'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi !».

Nadine Morano croyait s'exprimer dans le cadre d'une conversation privée. L'ancienne ministre s'est fait piéger par l'imitateur Gérald Dahan et soutien affiché de François Hollande, qui s'est fait passer pour Louis Aliot, numéro deux du Front national et compagnon de Marine Le Pen.

Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil.brightcove.createExperiences();

Dans ce canular diffusé vendredi matin sur Sud Radio, Gérald Dahan devait tenter notamment de convaincre la candidate de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle aux législatives de brader un retrait du candidat UMP du Gard Etienne Mourrut contre un soutien frontiste dans sa propre circonscription, où elle est donnée perdante. «Monsieur Mourrut s'est maintenu parce que François Fillon lui a demandé de le faire», déclare-t-elle sans s'offenser.

Si elle explique à Aliot-Dahan qu'elle est en pleine campagne électorale et qu'elle ne peut pas encore évoquer de possibles alliances «pour aprè...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4261473 le vendredi 15 juin 2012 à 10:08

    Et alors le FN est interdit en France. NON alors c'est un parti républicain autant que le front de gauche

  • Ross007 le vendredi 15 juin 2012 à 09:53

    Monsieur Dahan est là pour nous faire oublier les grands moments des 40 premiers jours. Il devrait se mettre en duo avec Melenchon.

  • bercam01 le vendredi 15 juin 2012 à 09:23

    Même une Morano peut devenir intelligente dans l'adversité...