Pièces détachées : l'information reste encore majoritairement introuvable pour l'électroménager

le
1
L'association de consommateurs et l'ONG environnementale ont visité 500 magasins entre décembre 2015 et janvier 2016, se concentrant sur les rayons lave-linge, aspirateurs, téléviseurs et cafetières. (Tomasz Trojanowski/shutterstock.com)
L'association de consommateurs et l'ONG environnementale ont visité 500 magasins entre décembre 2015 et janvier 2016, se concentrant sur les rayons lave-linge, aspirateurs, téléviseurs et cafetières. (Tomasz Trojanowski/shutterstock.com)

(AFP) - Malgré la mise en vigueur de la loi Hamon en mars 2015, l'information concernant la disponibilité de pièces détachées pour les produits électroménagers reste encore très majoritairement introuvable dans les points de vente, selon une enquête publiée jeudi par 60 millions de consommateurs et Les Amis de la Terre.

L'association de consommateurs et l'ONG environnementale ont visité 500 magasins entre décembre 2015 et janvier 2016, se concentrant sur les rayons lave-linge, aspirateurs, téléviseurs et cafetières.

"L'information reste introuvable dans la majorité des magasins (60 %)", indiquent-elles dans un communiqué, précisant qu'en plus "lorsque des durées de disponibilité des pièces sont affichées, c'est souvent pour un nombre très restreint de produits".

L'absence d'affichage est particulièrement notable pour les téléviseurs et les cafetières (65%), tandis qu'elle concerne environ 50% des lave-linge et aspirateurs.

Par ailleurs, les résultats sont très variables d'une enseigne à l'autre, les chaines spécialisées (But, Darty...) ayant tendance à davantage jouer le jeu que les grandes surfaces généralistes, qui représentent pourtant près de 40% de part de marché dans ce secteur. 

En vertu de la loi Hamon sur la consommation promulguée il y a deux ans, il est obligatoire depuis le 1er mars 2015 de mieux informer les consommateurs sur la disponibilités des pièces détachées, afin de les encourager à faire réparer leurs appareils en panne. La responsabilité de l'affichage de ces informations incombe aux distributeurs, dans la mesure où les fabricants leur ont fourni les informations nécessaires.

"Une réelle information chez les distributeurs permettrait pourtant aux consommateurs de faire jouer la concurrence sur le critère de la réparabilité, donc de la qualité des produits", déclarent 60 millions de consommateurs et les Amis de la Terre, réclamant de meilleurs contrôles de la part des autorités de l'application de la loi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • er3dw il y a 11 mois

    la disponibilité lorsqu'elle est indiquée est presque égale à la garantie soit 2 ou3 ans. Il faut imposer 10 ans min car autrement c'est se moquer de la gu eule du monde