Pictet veut se rattraper sur le high yield

le
0
(NEWSManagers.com) - L'été n'a pas été de tout repos pour le haut rendement. La classe d'actif a fait les frais de la défiance des investisseurs, qui craignent le retour d'une crise mondiale semblable à celle de 2008. En juillet et surtout en août, d'importants rachats sur les fonds high yield ont obligé les gérants de vendre pour répondre aux demandes de remboursement, ce qui a maintenu une pression importante sur le cours des obligations.


Le fonds Pictet-EUR High Yield ne fait pas exception. Piloté par Roman Gaiser, head of high yield chez Pictet Asset Management, l'OPCVM est passé d'un encours de 900 millions d'euros fin avril à 371 millions d'euros actuellement. " Nous avons perdu 50 % des encours suite à des demandes de rachats" , confirme Roman Gaiser. " Beaucoup de nos clients avaient bénéficié de points d'entrée favorables il y a un an, un an et demi, et ont décidé de sortir du fonds en réalisant une bonne performance" , ajoute Hervé Thiard, responsable du bureau parisien de la société de gestion suisse.


L'objectif numéro un pour Roman Gaiser est donc de " stabiliser les encours" , comme il le souligne. Arrivé en avril en provenance de Threadneedle, le gérant ne se montre pas défaitiste. " Je pense que les grands flux de sortie sont derrière nous, les plus inquiets sont déjà sortis du produit. Nous constatons même un timide retour des investisseurs sur le fonds, certains ne voulant pas rater un revirement de tendance" . Fidèle à sa philosophie de gestion, Roman Gaiser privilégie une approche combiné top down/bottom up et s'efforce petit à petit d'introduire une stratégie de gestion moins offensive, en réduisant par exemple le poids des obligations issues du secteur financier. Celles-ci représentent autour de 10 % du portefeuille actuellement. Ayant obtenu de bons résultats sur le segment, il continuera à privilégier les obligations high yield des entreprises de télécoms, des médias ou des jeux.



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant