Pictet promeut le concept de " soutenabilité financière"

le
0
(NEWSManagers.com) - Christoph Butz et Laurent Nguyen constatent dans l'étude " How to survive the next crisis" publiée par Pictet que les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) n'ont ni fourni une protection supérieure durant la crise financière ni permis de mettre en évidence des éléments financiers et économiques qui l'ont aggravée. Autrement dit, éliminer les risques définis dans le cadre de l'ESG est certainement la condition nécessaire, mais pas suffisante, d'une stratégie d'investissement véritablement soutenable.

Pour que l'investissement socialement responsable (ISR) survive et devienne une stratégie d'investissement de premier choix au lieu de végéter dans une niche comme à présent, il faut qu'il apporte à l'avenir tant de la soutenabilité que des rendements ajustés du risque plus élevés.

Autrement dit, au lieu de rechercher de la performance financière dans des critères extra-financiers, Pictet préconise de faire exactement le contraire et de rechercher la soutenabilité dans les fondamentaux financiers des entreprises. Pour y parvenir, les auteurs de l'étude cherchent à identifier et à tester les facteurs qui rendent les entreprises plus stables sur la durée, plus résistantes à la chute des marchés et qui contribuent ainsi à la stabilisation des marchés financiers ainsi que de l'économie dans son ensemble. Pictet se focalise sur les facteurs qui présentent en historique des caractéristiques supérieures en matière de rapport rendement/risque : c'est la formule dite de la " soutenabilité financière" .

Le gestionnaire s'attache à construire des portefeuilles qui restituent de manière optimale des facteurs de soutenabilité financière. Ces " portefeuilles de facteurs" sont ensuite assemblés en un portefeuille mondial et trois portefeuilles régionaux d'actions de soutenabilité supérieure. La performance relative de ces portefeuilles est ensuite testée par rapport à leurs indices de référence traditionnels MSCI sur la décennie passée. Les résultats sont encourageants et confirment l'hypothèse selon laquelle optimiser des portefeuilles filtrés sous l'angle de la soutenabilité financière peut les rendre plus résistants aux pertes et tendent à surperformer dans la plupart des conditions de marché, hormis dans les phases de très forte reprise.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant