Pictet France compte " pousser" davantage le thème de la sécurité

le
0
(NEWSManagers.com) -
Lancé le 1er novembre 2006, le fonds thématique Pictet Security, compartiment de la sicav luxembourgeoise Pictet Funds, a atteint les 223 millions d'euros fin 2010 contre 162 millions un an auparavant. La hausse de l'encours s'explique par un effet de marché de 39 millions d'euros et des souscriptions nettes de 22 millions d'euros. La stratégie, avec notamment la contribution du Global Megatrends ainsi que des mandats, pesait environ 400 millions d'euros fin décembre contre 250 millions d'euros douze mois auparavant (et 350 millions fin 2007), ont indiqué Yves Kramer, gérant depuis l'origine, et Frédéric Dupraz, co-gérant depuis 2009.


Compte tenu d'une part de la surperformance de 38 % sur le MSCI monde, dividendes réinvestis, depuis l'origine (et de 17 % en 2010), et du succès remporté par ce produit sur les marchés espagnol et italien, Hervé Thiard, directeur général de l'antenne parisienne du bureau de Paris, paraît enclin à promouvoir désormais plus activement ce produit en France.



Les deux gérants ont fait évoluer leur matrice d'investissement, abandonnant le principe des " silos" entre gouvernement, entreprises et particuliers qui prévalait à l'origine, pour répartir les " drivers" dans les trois classes innovation, urbanisation et réglementation. Durant la crise, Pictet a misé sur les sociétés de services, qui ont des contrats de long terme et donc une bonne visibilité ; elles ont alors représenté 60 % du portefeuille. Depuis juin 2009, les gérants sont revenus sur les produits.

Le portefeuille compte actuellement 54 lignes réparties sur trois thèmes : la sécurité physique (38 % du total), la sécurité informatique 32 %) et les services de sécurité (30 %), avec plus de 60 % des investissements aux Etats-Unis et 30 % en Europe. L'exposition émergente est de ce fait inférieure à 20 %.

Pour des raisons réputationnelles liées à l'ISR, le gestionnaire s'interdit d'investir dans les firmes d'armement ou les exploitants de prisons. L'univers investissable de 330 titres, depuis le gardiennage jusqu'à la biométrie en passant par le " testing" et la protection des logiciels ou des installations informatiques, est rétréci par filtrages successifs à une fourchette de 40-70 titres et le taux de rotation se situe aux alentours de 70 %, voire seulement 20 % sur les valeurs elles-mêmes.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant