Piccard, aviateur pionnier, raconte son vol au-dessus de l'Atlantique

le
0
Piccard, aviateur pionnier, raconte son vol au-dessus de l'Atlantique
Piccard, aviateur pionnier, raconte son vol au-dessus de l'Atlantique

Le Suisse Bertrand Piccard, 58 ans, vient de réaliser un rêve en traversant l'Atlantique à bord d'un avion solaire, avec le Soleil pour seul carburant, une première. Un "moment magique". Voici son témoignage:Q: Comment s'est passée votre traversée ?R: "Il y a eu beaucoup de jeu avec les nuages et les turbulences... Ce n'était pas un vol facile. Il fallait se frayer la voie entre des barrières de nuages, passer par dessus des nuages... c'était un vol assez tactique. Il y avait des moments où il fallait être très pilote, et puis des moments où je pouvais me laisser aller à vraiment réaliser que j'étais en train d'accomplir ce vol.J'étais en mode pilote la première journée, et puis la deuxième journée, je me suis dit: +ben voilà, je suis sur l'Atlantique+. Le troisième jour, je me disais: +mon rêve est en train de se réaliser, peut-être que je vais arriver en Espagne, peut-être que je vais vraiment faire cette première traversée d'avion solaire sur l'Atlantique et il faut que j'en profite+.Pendant le vol [de 71 heures et huit minutes], j'ai très, très peu dormi, c'est sûr. Mais c'est tellement fantastique: on a +l'entier de l'océan+ autour de soi, +l'entier du ciel+, au milieu de la nature, on vole avec la force de la nature, on vole avec le Soleil. C'est une harmonie exceptionnelle. J'ai voulu profiter de chaque moment."Q: Avez-vous l'impression d'écrire l'Histoire ?R: "C'est un vol que j'attends depuis 17 ans. Ça fait 17 ans que j'ai eu cette vision d'un avion solaire qui volerait jour et nuit, qui ferait le tour du monde, qui traverserait les océans. Lorsque cela se réalise, c'est un moment magique...Forcément, j'ai pensé à Lindbergh [Charles, premier aviateur à avoir traversé l'Atlantique en solitaire en 1927] parce que je l'ai rencontré quand j'avais 11 ans. On était tous les deux au décollage d'Apollo 12 [deuxième mission spatiale ayant envoyé des hommes sur la Lune en 1969], et pour moi, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant