« Picard va ouvrir 250 magasins en France »

le
0
« Picard va ouvrir 250 magasins en France »
« Picard va ouvrir 250 magasins en France »

En quarante ans, Picard s'est imposé dans le congélateur des Français en misant sur des produits de qualité et innovants. Malgré la crise de la viande de cheval en 2013, il est redevenu cette année leur enseigne préférée. Ancien dirigeant de Carrefour, Philippe Pauze est à la tête de Picard depuis cinq ans et affiche de belles ambitions tant en France qu'à l'international dans une interview au « Parisien Economie ».

«Picard fête cette année ses 40 ans en redevenant l'enseigne préférée des Français. Quel est son secret ?

La force de Picard, c'est d'avoir toujours été visionnaire. Dès 1906, un certain Raymond Picard anticipe sur la chaîne du froid et se lance dans la livraison de pains de glace à Fontainebleau (Seine-et-Marne). Il revendra son entreprise devenue florissante des décennies plus tard, en 1973, à la famille Decelle. Celle-ci la transforme en un distributeur de produits surgelés : Picard est né ! Quelle idée géniale de lancer ce type de produit à une époque où les femmes commençaient à travailler de plus en plus et où congélateurs et micro-ondes n'étaient présents que dans peu de foyers !

Les débuts ont été difficiles ?

Le succès n'a pas été immédiat mais Picard a réussi à s'imposer au fil des ans grâce à un concept de proximité unique, qui allie la marque et l'enseigne : dans nos magasins, nous vendons nos propres produits. En quarante ans, la marque a non seulement donné ses lettres de noblesse au surgelé, mais elle a aussi changé le quotidien des Français en leur offrant des produits innovants et d'une qualité irréprochable. Enfin, si Picard est devenue l'enseigne préférée des Français, c'est qu'il a toujours placé la relation humaine, tant avec son personnel qu'avec ses clients, au c½ur de sa stratégie de développement.

« Sur la viande, nos contrôles comportent désormais des tests ADN »

Vous avez pourtant été très fortement touché par la crise de la viande de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant