Piaggio X10, évolution par révolution

le
0
La marque italienne renouvelle totalement son scooter GT. Nouvelles lignes, nouveau châssis, multiples motorisations (125, 350 et 500 cm3), le résultat est réussi.

Le coffre du X10
Le coffre du X10

Marco Lambri, le directeur du centre de design de Piaggio, aime se montrer faussement fataliste: «Sur un scooter GT, le fonctionnel a plus d'importance que le style», prévient-il. «Pour le X10, nous avons voulu fait preuve de plus d'audace et aller au delà d'une esthétique trop conventionnelle», dit-il. Le travail a porté ses fruits et cette nouvelle machine ne manque pas d'allure. Commençons par l'arrière, très travaillé, et d'une discrétion de bon aloi. Il n'a rien à voir avec les imposantes poupes hélas encore trop caractéristiques du monde du scooter. Le coffre n'est pourtant pas ridicule malgré cette ligne surbaissée. Avec une capacité de plus de 50 litres, on peut y glisser deux casques modulaires à condition qu'il soit bien rangés, c'est-à-dire visières ouvertes. Les flancs du X10 suivent eux le mouvement d'une vague remontant vers l'arrière. Ces lignes suggèrent une impression d'équilibre et de dynamisme, ce qui était l'obje

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant