Phtalates et parabène : l'interdiction votée

le
0
Ces substances, très utilisées dans les plastiques ou les cosmétiques, sont des perturbateurs endocriniens.

L'annonce a fait l'effet d'une petite bombe mardi. À la surprise générale, l'Assemblée nationale a adopté en première lecture une proposition de loi du Nouveau Centre interdisant «la fabrication, l'importation, la vente ou l'offre de produits contenant des phtalates, des parabènes ou des al­kylphénols». Autant de substances qui sont classées CMR, autrement dit «cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction...Certaines de ces substances suscitent aujourd'hui des interrogations quant à leurs effets sur notre organisme notamment comme perturbateurs du système endocrinien», rappelle Yvan Lachaud (Gard), rapporteur du texte.

Le vote, accueilli par des applaudissements dans l'Hémicycle, a été de 236 voix contre 222. Malgré l'opposition du gouvernement et du parti majoritaire, 19 députés UMP ont rallié leurs voix à ce texte adoubé par le Parti socialiste.

Répercussions écomomiques

La proposition avait pourtant été rejetée lors de son exame

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant