Phrase du jour : «Nous n'allons pas relâcher la pression»

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Lors d'une conférence de presse, Laurence Parisot a expliqué que cette dégradation de la note de la dette d'Etat française «faisait écho aux alarmes lancées par les chefs d'entreprise depuis des mois».

Par ailleurs, la présidente du Medef a pressé le gouvernement de mettre en oeuvre le crédit d'impôt du plan de compétitivité, dès le 1er janvier 2013, et de revoir la réforme des plus-values de cessions mobilières examinée au Parlement dans le cadre de la loi de finances.

«Sur les plus-values, nous n'allons pas relâcher la pression ni l'explication car il n'y a pas un pays au monde qui ait un dispositif de fiscalité sur la cession d'actions comparable à celui que le Sénat va débattre à partir de jeudi !»

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant