Philips : les défis du nouveau président

le
0
Vendredi, Frans van Houten prendra la présidence du groupe néerlandais. Il devrait rapidement résoudre l'épineux dossier de la télévision et redessiner les contours de l'entreprise.

C'est une nouvelle période à haut risque. Le groupe néerlandais changera de président le 1er avril. Dans l'histoire récente de Philips, les passations de pouvoir s'accompagnent de pertes records, de réduction d'effectifs et d'une refonte de l'organisation.

Gérard Kleisterlee laisse un groupe apparemment bien armé, mais avec quelques défis de taille à Frans van Houten. Ce dernier connaît bien la firme pour y avoir commencé sa carrière en 1986. Il y a occupé différents postes de directeur avant de mener tambour battant la scission de la division semi-conducteurs en 2006. Après trois ans d'absence, il fait son grand retour l'année dernière. Certes Philips a multiplié par trois son bénéfice 2010, à 1,4 milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires de 25,4 milliards d'euros. Mais ses deux nouvelles divisions phares, la santé et l'éclairage, sont confrontées à une concurrence nouvelle. Des géants comme Samsung, Canon, Panasonic ou Toshiba lorgnent sur ces marché

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant