Philippines : réouverture de la mine de Taganito après l'attaque des rebelles communistes

le
0
(Commodesk.com) Le philippin Nickel Asia Corp a annoncé, mercredi, avoir relancé la production dans l'une des plus grandes mines de nickel du pays, Taganito, qui avait fait l'objet lundi d'une attaque des rebelles communistes. Selon la compagnie, qui tient à rassurer ses investisseurs, les chargements de minerais en provenance de Taganito devraient reprendre sous trois semaines. La compagnie estime le coût des dommages sur cette mine à 500 millions de pesos philippins (8,5 millions d'euros) et ne s'attend pas à une réduction significative de ses exportations. Elle ajoute que l'usine de transformation de nickel en construction, à proximité de la mine, n'a subi que des dégâts mineurs. Trois mines de la province de Surigao del Norte, dans le nord du pays, ont été attaquées lundi par des membres de la Nouvelle armée du peuple, le bras armé maoïste du Parti communiste philippin. Le Front national démocratique, vitrine politique du Parti communiste, a revendiqué ces attaques au nom de la protection de l'environnement et de la lutte pour les droits des mineurs et des populations locales, selon la presse philippine. Le gouvernement a condamné ces actions, estimant qu'elles compliqueront encore les négociations de paix. L'insurrection communiste aux Philippines sévit depuis 42 ans. Les Philippines sont le 6e pays producteur mondial de minerai de nickel.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant