Philippines : quand l'aide humanitaire se fait virtuelle

le
0
Des développeurs web ont uni leurs forces pour mettre en place des outils facilitant les opérations de secours aux Philippines après le passage du typhon Haiyan.
Des développeurs web ont uni leurs forces pour mettre en place des outils facilitant les opérations de secours aux Philippines après le passage du typhon Haiyan.

Le typhon Haiyan n'avait pas encore frappé les Philippines qu'une communauté du Web se retroussait déjà les manches... devant son écran. À l'appel d'une start-up installée en France, Five by Five, des "codeurs civiques" du monde entier travaillent depuis vendredi à créer des outils permettant de mieux gérer l'après-Haiyan, relate Slate. On trouve parmi les quelque 80 volontaires qui se sont mobilisés l'une des membres de la "dream team digitale" de la campagne de Barack Obama en 2012, Catherine Bracy, ou encore La Fonderie, une agence numérique francilienne.

Que peut donc la Toile face aux dizaines de milliers de morts recensés sur le terrain ? Essentiellement rendre l'intervention d'urgence plus efficace. Il s'agit par exemple d'agréger les mises à jour des différents comptes Twitter utilisés par les autorités centrales ou les gouvernements locaux, ou encore de géolocaliser les appels à l'aide afin d'orienter les bénévoles.Un "hackathon" humanitaire

Les participants de ce "hackathon" (ou marathon de programmation) mettent également sur pied une plateforme de coordination des acteurs présents sur le terrain pour répartir au mieux les ressources. Une page web dédiée liste les idées des codeurs, les besoins sur place et les projets en cours."Être en contact avec le palais présidentiel nous permet de répondre à des problèmes précis, avec une idée claire du contexte. Le but n'est pas de créer l'application la plus cool, avec...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant