Philippe Verdier : "En France, un journaliste peut être viré pour un livre"

le
6
Travaillant dans ce milieu depuis vingt ans, j?avais pu observer l?effet de meute et les détournements, confie Philippe Verdier. 
Travaillant dans ce milieu depuis vingt ans, j?avais pu observer l?effet de meute et les détournements, confie Philippe Verdier. 

En France, un journaliste peut-il se faire virer du service public pour un simple livre ? Le 1er octobre 2015, Philippe Verdier, chef du service météo de France 2, publiait Climat Investigation (Ring), enquête dénonçant le grand barnum des conférences sur le climat, les conflits d'intérêts de certains climatologues et comment Laurent Fabius a cherché à instrumentaliser les présentateurs météo pour lancer « sa » COP21.

S'il utilisait parfois un ton sensationnaliste et évoquait non sans maladresse les avantages de la hausse des températures dans un pays tempéré comme la France, le Monsieur Météo n'y niait aucunement l'origine humaine du réchauffement climatique. Pourtant, Philippe Verdier s'est vu épinglé comme « climatosceptique » (définition : personne qui n'est pas convaincue qu'il y ait un réchauffement climatique, ou que celui-ci soit dû aux activités humaines) dans de nombreux médias. Un mois plus tard, il était licencié de France Télévisions, sans que cela n'émeuve outre mesure la profession.

Dans la préface de l'édition poche de Climat Investigation sortant le 3 novembre, Philippe Verdier revient en détail sur le déroulé d'une affaire qui est aussi éclairante sur le France Télévisions de Delphine Ernotte que sur les pratiques d'un milieu médiatique qui ne prend même plus la peine de lire un livre avant de lyncher son auteur. En attendant le jugement des prud'hommes, il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a un mois

    Pour les tenants du réchauffement : posez vous une simple question : croyez vous qu'avec notre climat globalement glacial actuel, les gisements pétroliers et charbonniers auraient pu voir le jour ???? Il fallait un taux de CO2 énorme et un taux d'oxygène faramineux...ben voui, Dieu a oublié un thermostat sur le soleil.

  • d.contan il y a un mois

    on est en ditacture

  • ANOSRA il y a un mois

    En Turquie on les met en prison, ou pire on les fait disparaître dans l'indifférence médiatique Européenne, alors viré pour un livre que peu de personnes ont lu, pourquoi voulez vous que ça émeuve des Français enfumés par les médias Parisiens !

  • M3471517 il y a un mois

    C'est ce que certains appellent "la liberté d'expression" qui se limite donc à être d'accord avec eux.

  • frk987 il y a un mois

    Certains sujets comme le réchauffement climatique font partie d'un dogme infaillible, une sorte de bulle papale, excommunication immédiate lorsqu'on dit justement que le climat varie depuis des millions d'années. C'est le problème qu'avait eu Galilée : et pourtant elle tourne....... L'Inquisition du XXI eme siècle.

  • vmcfb il y a un mois

    Nul besoin de négationnistes dans le service public en charge de faire de l'information..