Philippe Varin veillera au respect des intérêts d'Areva

le
0

PARIS (Reuters) - Les décisions qui seront prochainement prises sur l'avenir d'Areva devront répondre aux besoins de financement du groupe et assurer sa robustesse à long terme, a déclaré mardi son président Philippe Varin.

Ces déclarations interviennent après l'officialisation par EDF de son projet de rachat des activités d'Areva dans les réacteurs nucléaires, dont l'électricien public estime qu'il ne pourra se concrétiser qu'à un prix "de marché" et assorti de garanties liées aux passifs de son fournisseur.

"Il faut un processus qui soit le plus rationnel possible et je suis très soucieux que ce processus se déroule dans la sérénité", a déclaré Philippe Varin, également administrateur d'EDF, en marge de l'assemblée générale des actionnaires de ce dernier.

"En tant que président d'Areva, j'ai une préoccupation: je veille à l'intérêt social d'Areva. Et dans ce contexte, le scénario qui sera retenu doit d'une part faire du sens industriel (...) et qu'il puisse permettre le maintien des compétences", a-t-il ajouté.

"Ce projet doit assurer à la fois le bouclage financier à court terme, mais aussi assurer que, dans la durée, le nouveau Areva soit un acteur robuste."

Alors qu'Engie (ex-GDF Suez) a fait part de son intérêt pour certaines activités d'Areva, Philippe Varin a en outre indiqué que son groupe discutait également avec d'autres partenaires potentiels qu'EDF.

(Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant