Philippe Saint-André : " L'équipe est plus importante que l'individu "

le
0
Philippe Saint-André : " L'équipe est plus importante que l'individu "
Philippe Saint-André : " L'équipe est plus importante que l'individu "

En conférence de presse pour annoncer son XV de départ qui affrontera le Canada ce jeudi, Philippe Saint-André a expliqué qu'il ne voulait pas prendre de risques avec les blessures et qu'il fait confiance à ses 31 joueurs pour être compétitifs.

Philippe Saint-André, vous n’avez pas retenu Louis Picamoles, pourquoi ?
Louis Picamoles a enchaîné les matchs de préparation, plus deux matchs en quatre jours. Il a besoin de récupérer physiquement, de retrouver de la fraîcheur. Comme Noa Nakaitaci, ils sont sur un travail spécifique depuis quelques jours, un peu en dehors du rugby. La dimension physique est primordiale. Toutes les nations sont bien préparées. Aucun match n'est facile. Quand tu as une préparation avec des joueurs hyper en forme, il y a des risques de blessures. Et la succession de matchs très rapprochés renforce ces risques. Et là je ne prends aucun risque avec Louis Picamoles et Noa Nakaitaci.

C’est une première pour Rémy Grosso, qu’est-ce que vous attendez de lui ?
J'attends de Rémy qu'il avance, qu'il fasse des passes, qu'il marque des essais. Pour lui, c'est une aventure exceptionnelle. C'est un joueur de haut niveau. J'ai envie qu'il se prépare sans plus de pression que ça, qu'il joue avec ses qualités. Il s'est très bien intégré dans le groupe et a réalisé des prestations de qualité. Il mérite sa place.

Vous comptiez mettre en place un XV titulaire ?
Non, on se prépare déjà pour le Canada. C’est un match important pour nous. C’est pratiquement un huitième de finale. On se concentre sur notre prestation, qui doit être de qualité. On pense à nous, à notre équipe, à notre groupe. On vient d’enchaîner quatre victoires d’affilée (avec les matchs de préparation, ndlr), on en veut une cinquième. On doit progresser sur les rucks, dans les attitudes au contact. On doit être plus précis. On doit s'améliorer au niveau de notre discipline. Ce sont les deux axes de travail où j'attends une équipe de France plus performante ce jeudi.

« Celui qui est numéro 3 devra nous apporter dans les matchs à la muerte »

Qu’est-ce qui a motivé le choix de déplacer Brice Dulin à l’aile ?
Parce que c'est un grand joueur. Un vrai compétiteur. Contre la Roumanie, Brice a été sûrement le meilleur. Il a beaucoup avancé, a donné deux passes décisives. Et puis, il y a énormément de duels dans les airs. De plus en plus d'équipes jouent avec deux 15 derrière. Scott Spedding retrouve son poste. Et par rapport à la particularité des Canadiens, leur organisation, je pense que c'est la meilleure formule avec Brice, un spécialiste comme Rémy, et Spedding à l'arrière.

Comment vous expliquez votre choix de ne sélectionner aucun troisième « deuxième ligne » parmi les remplaçants ?
Bernard Le Roux peut passer second ligne à tout moment. Fulgence (Ouedraogo) nous donne des solutions en touche et peut coller au ballon. Nyanga est un vrai puncheur et peut terminer troisième ligne centre. On a travaillé des situations où il était à ce poste. Je pense que c'était la solution la plus équilibrée.

Vous avez des inquiétudes sur l’état d’esprit des joueurs avec tous ces changements ?
Non ce sont des compétiteurs mais des mecs biens. Ils connaissent les règles du jeu.  On a, j’ai, été transparent avec eux depuis le début. On est dans une aventure exceptionnelle. Une aventure humaine grandiose. Mieux vaut être ici qu'à la maison ! On a 31 mecs qui veulent être titulaires. On a la chance, en deux matchs, d'avoir fait jouer tout le monde. Après c'est la philosophie de vie et de groupe. L'équipe est plus importante que l'individu. Alors oui c'est difficile pour eux mais les entrainements ont été de qualité cette semaine, je vous l’assure. Si on veut aller loin dans cette compétition, celui qui est numéro 3 devra nous apporter dans les matchs à la muerte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant