Philippe Saint-André : " Arriver à 250% samedi "

le
0
Philippe Saint-André : " Arriver à 250% samedi "
Philippe Saint-André : " Arriver à 250% samedi "
Le sélectionneur de l'équipe de France de rugby, Philippe Saint-André, ne boude pas son plaisir avant de retrouver ses joueurs. PSA espère préparer au mieux la tournée d'automne qui commence samedi prochain, contre les Fidji.

Philippe Saint-André, le forfait de Brice Dulin, c'est un vrai coup dur pour cette équipe de France ?
C'est d'abord un coup dur pour lui. Après, c'est vrai c'est le 15 titulaire du XV de France. A partir du moment où il est blessé, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Donc Spedding a été appelé parce qu'en plus, on perd un arrière de métier et de formation. Il nous fallait un spécialiste à ce poste.

Qu'est-ce qui vous plait chez Scott Spedding, qui joue en France depuis 2008 ?
Disons que l'on perd Brice Dulin, et il y a des interrogations sur Maxime Médard après sa blessure aux adducteurs. A partir du moment où nous avons nos deux arrières de formation dans le groupe France, blessés ou incertains, on a cherché quelqu'un avec un fort potentiel, qui est capable de relancer, qui a un très beau jeu au pied. Scott a un passeport français, ça fait huit, neuf ans qu'il est en France. Il a été champion de France des moins de 21 ans avec Brive. Il est un des meilleurs à son poste dans le Top 14 depuis pas mal d'années et je crois que c'est un joueur important pour  Bayonne. Donc il intègre le groupe à une semaine de France-Fidji.

Il était très ému lors de l'annonce...
On savait que sa motivation était de porter le maillot de l'équipe de France. Il est français sur le bout des doigts. Il est investi dans son club. Il est là depuis huit ans et on peut voir la fierté pour lui d'être appelé dans le groupe des 30. Nous allons voir, nous allons le découvrir.

« Yoann Huget a ses repères en tant qu'ailier »

Pensez-vous que Yoann Huget a des chances d'être titulaire au poste 15 ?
On l'avait fait jouer 15 aux VI nations il y a deux ans parce qu'on avait énormément de blessés à ce poste-là. Je crois que Yoann, on le voit plus comme un trois-quart aile, capable en cours de match de finir en 15. Mais je crois que Yoann a ses repères à Toulouse et en équipe de France en tant qu'ailier. C'est un vrai ailier même s'il est capable de dépanner au poste de 15. C'est pour ça qu'on a plus recherché un arrière de formation qu'un joueur polyvalent capable de jouer ailier-arrière.

Donc Scott Spedding a toutes les chances de commencer un match ?
Non il y a Maxime Médard aussi. On va voir dans quel état il est. On est dimanche, le match est samedi, on va voir comment ça se passe en début de semaine et comment on récupère les joueurs avant d'annoncer le groupe et surtout l'équipe qui va commencer ce premier test contre les Fidji à Marseille.

Quels vont être les axes de travail, sur quoi allez-vous insister ?
D'abord la récupération, parce que pour un match international, il faut énormément de fraicheur physique et mentale. Il faut énormément d'enthousiasme, il faut une grosse férocité dans le combat. Les Toulonnais vont rentrer plus tard que les autres. Donc le début de semaine sera axé sur la récupération, sur de la stratégie collective mais avec une faible intensité. On va y aller crescendo pour arriver à 250% samedi pour ce premier test d'automne.

« On attend des victoires, de l'envie »

Pour cette tournée, il y a beaucoup de pression et d'attente sur votre équipe...
Oui mais comme tout le temps. C'est une nouvelle saison, nous sommes à moins de douze mois de la Coupe du monde. On a ouvert le groupe, on va dire qu'il y a plus de concurrence. Tous les joueurs ont une envie énorme de faire la Coupe du monde 2015. Mais ça passe par des performances de qualité avec l'équipe de France. Donc on a trois matchs pour montrer  que l'équipe de France peut rivaliser avec les meilleures nations du monde.

Qu'attendez-vous de cette tournée ?
On attend des victoires, de l'envie. On attend de la fraicheur, du combat et surtout que les joueurs prennent du plaisir sur le terrain. S'ils prennent du plaisir sur le terrain, ils donneront du plaisir à tous les amoureux et supporters de l'équipe de France.

Cela vous inquiète-t-il que l'on ait un peu de mal à remplir le stade Vélodrome ?
Je crois que les objectifs de la Fédération française de rugby sont de jouer devant 40 000 personnes. Et si nous faisons 40 000 devant les Fidji, ca sera le record d'affluence contre les Fidji en France. Le public du rugby, le public du Sud va se mobiliser. On n'aura peut-être pas un stade plein, mais on aura le stade bien garni samedi après-midi à Marseille. Surtout que le stade est magnifique. Il y aura normalement des conditions super bonnes pour jouer au rugby.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant