Philippe Martinez : «Le patron d'Alstom, l'emploi, il s'en moque»

le , mis à jour à 07:48
46
Philippe Martinez : «Le patron d'Alstom, l'emploi, il s'en moque»
Philippe Martinez : «Le patron d'Alstom, l'emploi, il s'en moque»

Pas question de déposer les armes. Les opposants à la loi Travail manifestent aujourd'hui pour la quatorzième fois depuis mars. Le défilé parisien (une quarantaine au total partout en France) est prévu à 14 heures entre les places de la Bastille et de la République, sous haute surveillance policière. Objectif : maintenir la pression sur le gouvernement et poursuivre la bataille devant la justice et dans les entreprises avant la parution des décrets (prévue d'ici à décembre). Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, appelle à la résistance. Et dénonce une démission de l'Etat sur le dossier Alstom

 

La loi a été adoptée. Pourquoi manifester aujourd'hui ?

P.M. Le gouvernement est passé en force cet été, grâce au 49-3. Pour nous, le problème reste entier. Nous demandons l'abrogation de cette loi. Elle met à mal toutes les garanties collectives des salariés. Chez nos militants comme chez les gens que je croise lors de mes déplacements, il n'y a pas un sentiment d'échec vis-à-vis du mouvement. Personne n'a envie de baisser les bras. Une majorité de Français ne veulent pas de cette loi. Les sondages n'ont pas changé.

 

La multiplication des manifestations a ses limites. Comment comptez-vous parvenir à vos fins ?

Il faut maintenir la pression sur l'exécutif. On peut encore peser sur les décrets, cela va faire l'objet de discussions avec le ministère du Travail. Nous sommes aussi en train d'étudier tous les recours possibles sur la constitutionnalité de la loi, ainsi qu'au niveau international, notamment auprès de l'Organisation internationale du travail (OIT). Le comité de recherche de l'ONU a d'ailleurs estimé que cette loi allait accentuer la précarité. Et puis, il va falloir empêcher la loi Travail d'entrer dans les entreprises. Déjà chez Renault, l'accord est prêt, il y a un calendrier de négociation. Quand, par exemple, on va dire aux salariés « vos heures sup vont être majorées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 il y a 3 mois

    Ce qui quand même douteux dans cette affaire Alstom .C'est l'amande colossale qu'elle a dû payer avant de se faire avaler par l'Uncle Sam...Ils ont tous touché une enveloppe ?...

  • nicog il y a 3 mois

    La question de base c'est qu'à partir du moment ou on a laissé vendre Alstom à une Sté étrangère on l'a démantelé alors que c'était un actif stratégique. C'est une traitrise.

  • M2310631 il y a 3 mois

    Et le patron de la CGT, il se moque des français !

  • YTRAM il y a 3 mois

    Il ne faut pas s'en prendre à ce pauvre nouveau directeur ,mais à tous ces démagogie/politico qui pour avoir des votes ont tue les poules aux oeufs d'or que sont les entreprise et les ont mis à genoux . Tous ces impots taxes ,règlements, syndicats ,codes des IMPOTS ,du travail ,environnement ,social ,etc...ca pèse sur les devis : trop chers = y a plus de commandes où on perd de l'argent = fermeture . Pas de bol = ras le bol

  • lsleleu il y a 3 mois

    Grace à la CGT le PDG d'Alstom, après une bonne grève va pouvoir fermer Belfort tout de suite et avec un peu de change déclarer Alstom en faillite . La CGT aura encore gagné le gros lot. Pourquoi voulez vous que le gouvernement avec 20% du capital d’Alstom gérerais cette société mieux que EDF ou il possède 85 % du capital .

  • 300CH il y a 3 mois

    la censure veille re: ont-ils un cerveau c fosso yeur de CGTistes? continuer une chose qui est adopté, même si c la plus mauvaise façon de le faire (49.3), maintenant pour Alstom dire que le patron ce moque des emplois c peu être vrai, mais toi Martinez et ton équipe de br onqs vous étiez au jus pour le deal qu'il y a u entre Alstom et YANKEE et vous étiez avec (délégués Alstom),

  • 300CH il y a 3 mois

    suite: vous et le gouvernement quand il y avait des réunions à 8 clos, alors dire que c la faute des autres et bien autres balivernes engendrés de votre part, vous prenez vraiment les ouvriers pour des c.. lol

  • M8637171 il y a 3 mois

    Il faut se débarrasser des stalinie ns et des tros kistes.

  • dotcom1 il y a 3 mois

    Ca leur fait un point commun.

  • collar11 il y a 3 mois

    Je ne sais pas ce que pense le patron d'ALSTOM mais il y a 2 choses dont je suis certain : M Martinez et la CGT sont toujours prêts a tuer des emplois pour protéger leurs corporations et les preuves en sont multiples dans l'histoire récente ou pas. Par ailleurs M Martinez ne sait rien de ce que pense le patron d'Alstom