Philippe Labro : "Trop, c'est trop !"

le
0
L'écrivain Philippe Labro fustige la démesure de notre société. Novembre 2014.
L'écrivain Philippe Labro fustige la démesure de notre société. Novembre 2014.

"Too much is too much", disent les Américains. En français, cela donne : "Trop, c'est trop !" Cette semaine, l'écrivain Philippe Labro pointe du doigt les excès de notre société. À commencer par les films The search, Night Call, Secret d'État, À la vie, Tiens-toi droite, Calvary... En tout, selon un confrère journaliste de la radio RTL, près de vingt et un films sont sortis cette semaine au cinéma. Autre excès : celui des hommes politiques. En 2012, 577 députés ont été élus à l'Assemblée nationale. Trop de conseillers régionaux ? Dans la réforme territoriale tout juste votée par les députés, alors que le nombre de régions métropolitaines devrait être divisé par deux, passant de 22 à 13, le nombreux de conseillers régionaux resterait à son niveau actuel de 1 757... Philippe Labro évoque aussi le trop-plein de tennismen, qui ont cru trop tôt à une victoire en Coupe Davis, le trop-plein de sifflets aussi peut-être lors de meetings politiques...Devant cette démesure et cette exagération, l'écrivain fait appel à la Grèce antique. Sur le fronton du vestibule du temple de Delphes, on peut lire : "Rien de trop, et tout la mesure." Une citation qui irait bien avec un petit carton que Philippe Labro a reçu cette semaine dans son courrier. Il s'agit d'une invitation à la prochaine exposition du dessinateur et illustrateur Jean-Jacques Sempé. "Tout en finesse, en sobriété et en rareté. C'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant