Philippe de Villiers tenté par l'Élysée

le
0
A priori, je n'ai pas envie de redevenir un homme politique. Mais il peut y avoir des circonstances qui changent la donne et qui me mettent en situation sacrificielle. Si je revenais, cela ne serait pas par plaisir, glisse Philippe de Villiers. 
A priori, je n'ai pas envie de redevenir un homme politique. Mais il peut y avoir des circonstances qui changent la donne et qui me mettent en situation sacrificielle. Si je revenais, cela ne serait pas par plaisir, glisse Philippe de Villiers. 

Persuadé d'avoir eu raison trop tôt, Philippe de Villiers ne tire pas une croix sur la bataille présidentielle. « A priori, je n'ai pas envie de redevenir un homme politique. Mais il peut y avoir des circonstances qui changent la donne et qui me mettent en situation sacrificielle. Si je revenais, cela ne serait pas par plaisir », glisse celui qui s'engagea dans la course à l'Élysée en 1995 et en 2007 où il rassembla 4,7 % puis 2,3 % des voix. Âgé de 66 ans, le créateur du parc vendéen du Puy-du-Fou est aujourd'hui dopé par son succès en librairie : son dernier ouvrage - « Le Moment est venu de dire ce que j'ai vu » chez Albin Michel - s'est déjà vendu à 160 000 exemplaires.

« Un tsunami pour Marine Le Pen »

Sur les plateaux de télévision et lors des séances de dédicace, l'ex-député européen fustige tantôt le « boboïsme libéral libertaire », tantôt l'« islamisation de la France », ou encore le PS et Les Républicains (LR) qui « se fournissent chez le même grossiste : Bruxelles ». Déjà, ses amis le mettent en garde. « Philippe n'est jamais aussi bon que lorsqu'il ne fait pas de politique et il doit garder cela à l'esprit, glisse Robert Ménard, qui l'a reçu pour une conférence dans sa ville de Béziers. Il y a une prime à l'efficacité : Marine Le Pen peut gagner en 2017. » Villiers le reconnaît lui-même à demi-mot : « Aux régionales, il y aura un tsunami pour le parti de Marine Le Pen et il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant