Philippe Bloch : «Dans les grandes boîtes c'est “protège tes fesses”»

le
0

VIDÉO - Chaque semaine, David Abiker parle «entretien d'embauche» avec une personnalité. Philippe Bloch, consultant en management et ex-patron de Colombus Café, raconte comment on peut être viré par sa propre boîte quand on est le boss. Avec Cadremploi

Philippe Bloch a beau sourire tout le temps et combattre le pessimisme de nos petites phrases dans son dernier livre, «Ne me dites plus jamais bon courage» (éd.), son approche du recrutement donne envie de se flinguer. Il appelle ça le recrutement «Poupées russes», un travers très français, dit-il, qui consiste à recruter un plus mauvais que soi… «L'embauche en France, ça ressemble à des poupées russes. Vous avez toujours un grand qui embauche un petit pour qu'il ne lui fasse jamais d'ombre. Le petit va embaucher un très petit qui ne fera d'ombre à personne qui embauchera à son tour un espèce de truc qui ne ressemblera à rien et qui n'apportera rien à l'entreprise. C'est ça, les grandes boites: “Protège ton ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant