Philippe Bilger : le débat démocratique est en danger

le
0
Philippe Bilger rejoint les invités du Point.fr.
Philippe Bilger rejoint les invités du Point.fr.

Philippe Bilger rejoint les invités du Point.fr. Chaque semaine, ce magistrat honoraire, aujourd'hui président de l'Institut de la parole, donnera une chronique vidéo au Point.fr. "Philippe Bilger en liberté" est une tribune sur les petits désordres et les grands maux de notre société. Polémique du moment, livre dont on parle, colère, coup de coeur, énervement ou enthousiasme, Bilger ne s'interdit rien, surtout pas d'être drôle et percutant.

Pour sa première, l'ancien avocat général à la cour d'assises de Paris s'étonne que le débat d'opposition n'ait (presque) plus sa place dans notre pays. Dès que l'on ose critiquer un projet de Najat Vallaud-Belkacem ou de Christiane Taubira, surgissent tout de suite les grands morts de racisme et de xénophobie. En plus d'être employés à mauvais escient, ceux-ci marquent l'intolérance ou le manque d'idées de la scène politique. "On n'a plus réellement le droit de discuter l'action ou l'inaction ministérielle", regrette Bilger. Pour lui, le débat démocratique ne s'entend qu'avec une "liberté de propos et une contradiction des intelligences et des points de vue". Il suffit de critiquer les propositions des deux ministres pour être traité de "raciste", "vulgaire" ou "nauséabond". Est-ce la mort du débat démocratique ? Philippe Bilger s'interroge...

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant