Philippe Bas : «Rassemblons-nous autour d'Alain Juppé»

le
0
INTERVIEW - Pour l'ex-secrétaire général de l'Élysée sous Chirac, le maire de Bordeaux peut être un président de l'UMP consensuel.

LE FIGARO.- Faut-il faire l'inventaire des années Sarkozy?Philippe BAS. - C'est Lionel Jospin qui a utilisé le premier l'expression «droit d'inventaire» pour se démarquer des années Mitterrand, dont il avait pourtant été l'un des principaux acteurs. À l'époque, j'avais déjà trouvé cela inélégant. On peut préparer un avenir qui ne sera pas la répétition du passé sans accabler ceux que l'on a servis, souvent avec ferveur, pendant cinq ans. Quant à moi, j'ai globalement soutenu les réformes, la politique économique et sociale et la politique européenne de la France, mais je n'ai pas attendu la défaite pour dire aussi mon souhait d'une ligne politique plus rassembleuse. Dans la crise, il faut chercher à unir les Français, pas à les diviser.

Que vous inspire le débat sur les valeurs à l'UMP?

J'en suis heureux et j'y ai participé cette semaine. Ce débat sera utile pour clarifier notre ligne politique et vérifier que l'unité de l'UMP repose sur des bases solides

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant