Philip Morris ferme sa plus grande usine

le
0
Image d'illustration.
Image d'illustration.

Philip Morris, premier producteur de tabac au monde, vient d'annoncer sa volonté de fermer son usine de Bergen-op-Zoom, aux Pays-Bas. Ce site de production, situé à une soixantaine de kilomètres de Rotterdam, est le plus important de l'entreprise américaine : 74 milliards de cigarettes y sont produites chaque année, soit 8,5 % de la production de Philip Morris. La fermeture de cette usine engendrerait la suppression de 1 230 emplois. Fin mars déjà, Philip Morris avait annoncé la fermeture de son usine australienne de Moorabbin (180 emplois). Le leader du marché n'est pas le seul à fermer des sites de production : Imperial Tobacco, un concurrent britannique qui possède trois usines en France, serait sur le point de réduire ses effectifs de 30 % - soit 350 postes - dans l'Hexagone. Selon la CGT, ce plan social pourrait conduire à la fermeture de l'usine de Nantes et du centre de recherche de Bergerac.

Recul des ventes

Dans son dernier communiqué, Philip Morris justifie sa décision en dévoilant un recul de 20 % des ventes en quatre ans. Rien qu'en France, elles ont diminué de 7,5 % en 2013 par rapport à l'année précédente. L'affaiblissement du marché est évidemment dû à la crise économique mais aussi à "l'impact négatif des politiques fiscales et de régulation excessives", estime Drago Azinovic, président de Philip Morris pour l'Europe. La multiplication des campagnes de prévention anti-tabac et surtout l'explosion de la cigarette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant