Philaé atterrisseur - Étienne Gernelle : "Philae, l'antidote contre Zemmour !"

le
1
La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, photographiée par le sonde Rosetta.
La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, photographiée par le sonde Rosetta.

"Alerte ! Un robot européen envahit l'espace !" aurait pu dire Éric Zemmour. Car ce doit bien être la plus grande peur du polémiste anti-Bruxelles en ce moment, voire son plus grand cauchemar : un projet européen, commencé il y a presque trente ans, et qui arrive à son terme, à 500 millions de kilomètres de la planète Terre, grâce à un apport financier de plus d'un milliard d'euros. Une gigantesque victoire pour l'Europe et sa politique spatiale fédérale, qui prend la forme d'une énorme "claque" sur le museau de tous les anti-européens que compte l'Hexagone. Par la sonde Rosetta et le robot Philae, l'Europe a bien démontré qu'elle a les moyens de réaliser de grands projets scientifiques, générateurs d'emplois et de progrès. Oui, définitivement, l'Europe peut faire de grandes choses !

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mercredi 12 nov 2014 à 20:42

    mis à part les projets scientifiques , les indemnités mirobolantes, les retraites et les gros cigares?