Philae a détecté des molécules carbonées sur la comète "Tchouri"

le
2

BERLIN, 18 novembre (Reuters) - Le robot européen Philae a détecté sur la comète "Tchouri" des molécules contenant du carbone, la source de la vie sur Terre, avant que ses batteries ne s'éteignent, ont déclaré mardi des scientifiques allemands. Les scientifiques ont précisé qu'ils n'avaient pas encore pu déterminer si ces molécules comprennent tous les composants nécessaires à la formation de protéines. Un des objectifs de la mission Rosetta, la sonde de l'Agence spatiale européenne qui a transporté Philae jusqu'à la comète 67P/Tchourioumov-Guerassimenko ("Tchouri"), était de déterminer si des éléments carbonés et, à travers eux, la vie, ont été amenés sur Terre par des comètes. Philae a prélevé différents types d'échantillons, qu'il a transmis avant de s'éteindre samedi, en panne de batteries après 57 heures sur la comète. Dès son entrée dans l'atmosphère de "Tchouri", l'instrument d'analyse Cosac du robot a détecté des molécules organiques complexes, a annoncé le Centre aérospatial allemand DLR. Philae a également foré le sol de la comète à la recherche de molécules hydrocarbonées mais les scientifiques n'ont pas encore pu déterminer s'il a été en mesure de transmettre des données exploitables. (Victoria Bryan; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mardi 18 nov 2014 à 20:33

    De l'argent dépensé, c'est vrai, mais c'est ce n'est rien comparé au budget France des opex !!

  • LeRaleur le mardi 18 nov 2014 à 19:33

    P.... ça va faire bander les scientifiques pendant une décennie.