Pharos, l'outil anti-violence de la police sur Internet

le
0

INFOGRAPHIE - Depuis 2009, cette plateforme permet à tout internaute de signaler un contenu qui lui paraît illicite.

Entre le chat martyrisé à Marseille et le jeune handicapé humilié près de Grenoble, deux points commun. Dans un premier temps, les vidéos des agressions ont été filmées et diffusées sur les réseaux sociaux par les agresseurs. Dans un second, elles ont été signalées par des internautes choqués sur la plateforme de la police Pharos, qui a pu alerter les services concernés et procéder à l'arrestation des agresseurs.

Derrière l'acronyme Pharos, il faut comprendre «Plateforme d'harmonisation, d'analyse, de recoupement et d'orientation des signalements». Concrètement, une douzaine de policiers et de gendarmes, qui réceptionnent les signalements émis sur le site internet-signalement.gouv.fr. La procédure est très simple. En quelques clics, l'internaute peut décrire précisément un contenu ou un comportement qu'il estime illégal.

Si une inf...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant